Plus de pouvoir d’achat maintenant!

30-11-2017

L’OGBL appelle le gouvernement, au cours des 12 derniers mois de son mandat, à exploiter pleinement les marges de manoeuvre financières existantes pour renforcer le pouvoir d’achat des ménages. Pas dans un an, pas après les prochaines élections, mais maintenant! (...)

Le SBA demande l’application de la loi sur le temps de travail dans le secteur bancaire

14-12-2017

La loi du 23 décembre 2016 sur le temps de travail (loi PAN) n’est toujours pas appliquée dans le secteur financier, alors qu’elle est pourtant en vigueur depuis bientôt un an. Depuis lors, le syndicat Banques et Assurances (SBA) de l’OGBL (rappelons au passage que c’est grâce à l’engagement de l’OGBL que ces améliorations ont pu être apportées à la loi) n’a eu de cesse, dans le cadre du dialogue social aussi bien en entreprise qu’au niveau sectoriel, d’œuvrer afin que ces améliorations primordiales en matière de temps de travail soient appliquées aux salariés du secteur financier. (...)

Non-application de la convention collective de travail FHL : Une avancée dans le dossier des maisons de soins

12-12-2017L’OGBL prend acte d’une avancée dans le dossier des maisons de soins n’appliquant toujours pas les nouvelles modalités de la convention collective de travail FHL. Suite aux multiples interventions du syndicat Santé, Services sociaux et éducatifs de l’OGBL (interventions auprès du ministre, conférence de presse, piquet de protestation, actions de distributions), ce dernier a été contacté par le Conseil d’administration des Hospices civils Hamm et Pfaffenthal, débouchant sur une reprise du dialogue. (...)

Seuil des 52 semaines de maladie

L’OGBL salue une avancée importante dans les discussions

4-12-2017L’OGBL salue une avancée importante dans le cadre des discussions relatives à l’extension de la limite légale actuelle de 52 semaines de maladie autorisées sur une période de référence de 104 semaines. Le ministre de la Sécurité sociale et les partenaires sociaux se sont mis d’accord majoritairement, lors d’une réunion qui s’est tenue le 4 décembre 2017, de retenir le principe selon lequel ce seuil devrait pouvoir être franchi à l’avenir, dans certains cas, sans que les personnes concernées ne perdent automatiquement leur droit aux indemnités pécuniaire de maladie ainsi que leur contrat de travail, comme c’est le cas actuellement. (...)

Seuil des 52 semaines de maladie

Une solution pour les malades de longue durée se dessine

1-12-2017Le 4 décembre 2017, le ministre de la Sécurité sociale recevra les partenaires sociaux afin de discuter de sa proposition visant à ce que la limite légale des 52 semaines de maladie autorisées (sur une période de référence de 104 semaines) puisse être franchie, dans certains cas, sans que les personnes concernées ne perdent automatiquement leur droit aux indemnités pécuniaire de maladie ainsi que leur contrat de travail, comme c’est le cas actuellement. (...)

Les discussions sur la réforme de la formation professionnelle sont relancées

24-11-2017En date du 15 novembre 2017, une délégation du SEW/OGBL a rencontré le nouveau directeur du service de la formation professionnelle (SFP), Monsieur Jean-Marie Wirtgen. Ensemble, les deux délégations ont convenu de continuer la collaboration constructive initiée sous la direction de son prédécesseur, Monsieur Gil Belling. (...)

Arbeitszeitkonten

Der Arbeitsminister und die Regierung sind jetzt gefordert

22-11-2017Am 17. November hat der OGBL den Arbeitsminister darüber unterrichtet, dass am Tag zuvor die Gespräche zwischen dem OGBL und der UEL über die Arbeitszeitkonten beendet wurden. Die Zielsetzung eines gemeinsamen Vorschlags für einen entsprechenden Gesetzesentwurf konnte nicht erreicht werden, weil in entscheidenden Punkten keine Übereinstimmung gefunden wurde. (...)

L’OGBL salue les annonces du ministre délégué à l’Enseignement supérieur et à la Recherche

Enfin un renforcement de la cogestion à l’Université du Luxembourg!

5-12-2017Depuis maintes années, le syndicat Education et Sciences (SEW) de l’OGBL, seul syndicat représenté au sein de la délégation du personnel de l’Université, réclame un accroissement de la démocratie interne au sein de l’Université, en particulier par une représentation du personnel avec voix délibérative au sein du conseil de gouvernance et un renforcement du conseil universitaire. (...)

Le conflit social entre l’OGBL et les maisons de soins s’aggrave

1-12-2017Le conflit social dans les maisons de soins, en raison de la non-application de la convention collective de travail FHL, s’accentue. Malgré maintes interventions du syndicat Santé, Services sociaux et éducatifs de l’OGBL (interventions auprès du ministre, conférence de presse, piquet de protestation, actions de distributions), les employeurs des maisons de soins semblent continuer à penser qu’ils peuvent tout se permettre. (...)

Lux-Airport

Les violations de la loi se poursuivent

30-11-2017Par une simple note de service datée du 29 novembre 2017, la direction de Lux-Airport informe son personnel d’une réorganisation fondamentale de son département de la sûreté. Cette réorganisation concerne les contrôles de passagers. Elle se réfère à une décision du ministre du Développement durable et des Infrastructures. (...)

Stage dans la fonction publique

Pour la suppression des réductions de traitements pendant le stage

23-11-2017La CGFP revendique enfin également que la diminution du traitement pour les stagiaires dans la fonction publique au cours des trois années de stage (80% en 1e année, 80% en 2e année et 90% en 3e année) cesse. (...)

Le mot du président

Décadence capitaliste et domination fiscale de classes

17-11-2017Pendant le temps que le lecteur prendra pour lire cet article, des multinationales auront déplacé environ 5 millions d’euros dans des paradis fiscaux. 600 milliards d’euros annuellement. L’économiste Gabriel Zucman estime la somme que les super-riches ont placée dans des paradis fiscaux à 7,9 billons d’euros (7 900 000 000 000 euros). Avec cette somme, on pourrait selon la Süddeutsche Zeitung «nourrir pendant 61 ans, tous les humains qui souffrent actuellement de la faim». Ou bien, on pourrait «envoyer tous les enfants de la terre qui n’ont pas accès à l’éducation dans une école aux standards allemands pendant exactement 4 ans et demi». (...)