Les lignes de bus U desservant les usines seront maintenues!

Au cours des dernières semaines, l’OGBL a sollicité la nouvelle ministre de la Mobilité afin d’organiser une entrevue d’urgence au sujet de la suppression annoncée d’environ 13 lignes U desservant des usines, dont notamment celle de Goodyear qui emploie plus de 3500 personnes. Hélas, cette demande est restée, jusqu’à aujourd’hui, sans réponse.

Malgré le refus de la ministre de rencontrer le plus grand syndicat du pays, l’OGBL a récemment appris que les 13 lignes U en question seront finalement maintenues.

L’OGBL salue bien évidemment le maintien de ces lignes, mais il restera attentif à l’évolution de la situation. Il n’acceptera surtout aucune suppression de lignes sans qu’une alternative ne soit trouvée au préalable pour les salariés concernés.

Enfin, l’OGBL déplore le manque de communication de la part du ministère de la Mobilité au cours des dernières semaines. Dans ce contexte, l’OGBL recommande à la ministre de revoir sa politique envers le plus grand syndicat du pays — le dialogue social luxembourgeois n’est pas une voie à sens unique et repose avant tout sur la communication.

Communiqué par les syndicats Transport sur Route & Navigation/ACAL, Chimie et Transformation sur métaux de l’OGBL,
le 5 décembre 2023

La ministre de la Mobilité doit agir sans délai!

Les syndicats du transport routier et de l’industrie de l’OGBL ont pris contact avec le ministère de la Mobilité afin d’obtenir enfin des réponses à une multitude de questions et de revendications émanant des salariés concernés par la suppression annoncée des lignes desservant les usines du nord du pays à partir du 10 décembre 2023.

L’OGBL avait déjà sollicité une entrevue d’urgence le 14 novembre — sans obtenir de réponse jusqu’à présent ! Dans moins de deux semaines, les lignes en question seront supprimées sans que des alternatives pour les salariés des usines en question, dont notamment celle de Goodyear, ne soient prévues.

L’OGBL constate que la ministre de la Mobilité ne montre actuellement aucune volonté de pratiquer le dialogue social et ignore tout simplement les besoins des salariés !

Si le ministère ne se manifeste pas d’ici la fin de la semaine avec des propositions de dates concrètes, l’OGBL engagera des actions syndicales.

Communiqué par les syndicats Transport sur Route & Navigation/ACAL, Chimie et Transformation sur métaux de l’OGBL,
le 30 novembre 2023

Les syndicats et la direction de Circuit Foil s’accordent sur un plan de maintien dans l’emploi

L’OGBL, syndicat majoritaire dans l’entreprise, le LCGB et la délégation du personnel de Circuit Foil ont signé le 10 novembre 2023 un Plan de maintien dans l’emploi (PME) avec la direction de l’entreprise.

Après plusieurs semaines d’incertitude au cours desquelles les syndicats ont réclamé la mise en place d’un PME, les partenaires sociaux se sont mis d’accord et ont négocié et signé un tel plan de maintien dans l’emploi valant pour une durée de six mois et contenant une série de mesures permettant d’éviter un plan social et par conséquent des pertes sèches d’emplois.

Sous réserve de l’approbation de ce PME par le ministère compétent, les partenaires sociaux se sont accordés sur différentes mesures, dont notamment l’application de la législation relative à la préretraite-ajustement, le travail volontaire à temps partiel et le recours au chômage partiel structurel.

Il est également prévu qu’un comité de suivi, composé de représentants des partenaires sociaux, soit mis en place, afin de veiller périodiquement à l’évolution des mesures prises dans le cadre de ce PME. Si d’autres mesures supplémentaires s’avéraient nécessaires, celles-ci seraient également discutées au sein de cet organe.

Communiqué par l’OGBL, le LCGB et la direction de Circuit Foil Luxembourg
le 10 novembre 2023

 

L’OGBL revendique un Plan de maintien dans l’emploi chez Circuit Foil Luxembourg

La direction de Circuit Foil Luxembourg a annoncé le 10 octobre 2023 à la délégation du personnel et aux représentants de l’OGBL, contre toute attente, qu’elle envisage de mettre en place un Plan social qui devrait concerner environ 30 salariés de l’entreprise.

La délégation du personnel et l’OGBL s’opposent fermement à un tel Plan social synonyme de licenciements et revendiquent au contraire l’ouverture de négociations en vue d’un Plan de maintien dans l’emploi.

Face aux difficultés financières que rencontre l’entreprise depuis 2022, l’OGBL avait déjà proposé en juillet dernier à la direction de Circuit Foil Luxembourg de mettre en place un Plan de maintien dans l’emploi. Une proposition malheureusement rejetée à l’époque d’un revers de la main par la direction.

L’OGBL ne peut donc que s’étonner que la direction annonce désormais, sans sommation, sa volonté de mettre en place un Plan social, alors même qu’un Plan de maintien dans l’emploi n’a pas encore été envisagé ni discuté.

L’OGBL appelle la direction de Circuit Foil Luxembourg à renoncer à son projet de Plan social et à négocier au plus vite un Plan de maintien dans l’emploi avec l’OGBL, permettant ainsi d’éviter des pertes d’emploi.

Enfin, la délégation du personnel et l’OGBL sont prêts à recourir à tous les moyens dont ils disposent pour sauvegarder les emplois chez Circuit Foil Luxembourg.

Communiqué par le syndicat Transformation sur métaux de l’OGBL,
le 10 octobre 2023

Des licenciements pour raisons économiques ont pu être évités

En juin dernier, la direction de l’entreprise Astron Buildings S.A. annonçait contre toute attente qu’elle comptait arrêter sa production au Luxembourg au cours des deux prochaines années. Une décision impactant environ 80 salariés.

Selon la direction, le siège social de l’entreprise devrait quant à lui rester au Luxembourg, principalement pour les activités administratives et celles relevant de l’« Engineering » et de la Recherche et développement (R&D).

Selon le groupe Briand, qui a récemment racheté Astron Buildings, le site de production luxembourgeois ne serait plus compétitif. Cela dit, cette affirmation ne recouvre que la moitié de la vérité, car en réalité les investissements qui auraient été nécessaires pour pérenniser le site de production luxembourgeois ont tout simplement été négligés pendant des années.

Face à l’urgence de la situation sociale, l’OGBL et le LCGB ont dû trouver rapidement un accord avec la direction d’Astron Buildings afin de mettre en place un plan de maintien dans l’emploi (PME) et ainsi accompagner le plus socialement possible ces suppressions de postes.

A l’issue des négociations, l’objectif principal des syndicats a été atteint, puisqu’il n’y aura pas de licenciements.

Le PME prévoit en effet que les suppressions d’emplois se traduisent principalement par le recours à la préretraite-ajustement et des départs volontaires, négociés par les syndicats.

Les signataires du PME se sont également entendus pour accompagner au mieux l’ensemble des salariés concernés, que ce soit dans leur recherche d’un nouvel emploi ou bien encore en les épaulant pour surmonter les obstacles administratifs.

La mise en œuvre du PME et l’application des mesures négociées seront assurées par un comité de suivi, composé par des membres des délégations signataires et des membres de la direction.

Le plan de maintien dans l’emploi s’étendra dans un premier temps jusqu’au 31 mars 2024. Il est susceptible d’être prolongé par la suite.

Communiqué par l’OGBL et le LCGB
le 26 juillet 2023

Renouvellement de la convention collective de travail chez Ludec

Après plusieurs mois de négociations, l’OGBL, seul syndicat signataire dans l’entreprise, a trouvé un accord avec la direction de Ludec concernant le renouvellement de la convention collective de travail (CCT) qui couvre les quelque 80 salariés de l’entreprise.

La nouvelle convention collective de travail s’applique pour une durée allant du 1er mai 2023 au 31 décembre 2025 et comporte les avancées importantes suivantes :

  • Le versement d’une prime à l’occasion des 100 ans de l’entreprise-mère Rotarex. Cette prime peut aller jusqu’à 1000 euros pour les salariés ayant une ancienneté de 20 ans ou plus.
  •  Des augmentations des primes et des salaires liés à la performance, pouvant atteindre jusqu’à 1000 euros par an par salarié.
  • Une augmentation de la prime de tournée pour les salariés concernés de l’ordre de 10 cents/heure la faisant passer à  0,45 euros/heure.
  • L’ajout de de 2 jours de congé supplémentaire pour l’ensemble des salariés.
  • Une augmentation de la prime d’ancienneté qui passe de 21 à 25 euros par année travaillée dans l’entreprise.
  • L’introduction de 16 heures de congé social (p.ex. : pour des examens dans le cadre d’études, d’incidents majeurs dans la vie privée, de visites médicales ou de convocations judiciaires).
  • L’introduction du principe du télétravail sur base des législations en vigueur. Pour les résidents au Luxembourg le nombre de jours maximum est fixé à 34 jours.

Communiqué par le syndicat Transformation sur métaux de l’OGBL,
le 15 juin 2023