10 novembre 2016

L’administration de la navigation aérienne bientôt commandée par Lux-Airport S.A. ?

Copyright : Administration de la Navigation AérienneLe 12 octobre dernier, les organisations syndicales OGBL et CGFP ont sollicité une entrevue urgente auprès du ministre du Développement durable et des Infrastructures, alors que le gouvernement envisage de transférer une partie des compétences de l’ANA (Administration de la Navigation aérienne) vers la société anonyme Lux-Airport, société qui exploite actuellement l’aérogare. Cette demande d´entrevue fut soutenue par la représentation du personnel de l’administration de la Navigation Aérienne et par la Guilde luxembourgeoise des contrôleurs de la circulation aérienne.

Entrevue refusée

Dans sa lettre de réponse datée du 28 octobre, le ministre refuse de recevoir les syndicats sous prétexte que Lux-Airport ne sera nominée qu’en tant que coordinateur dans le cadre du processus de certification de l’aérodrome, exigé par la Commission européenne. Or, il s’avère aujourd’hui que Lux-Airport ne sera pas seulement nominée comme coordinateur de ce processus, mais que dorénavant, Lux-Airport sera le seul dirigeant responsable de l’aérodrome. Ainsi les autorités européennes, et notamment le régulateur européen EASA (Agence européenne de la sécurité aérienne) seront informées de ce changement dans les semaines à venir.

Non-respect du dialogue social

Cela signifierait que, dans l’avenir, l’administration de l’Etat serait commandée au profit d´une société anonyme et devrait fonctionner sous la tutelle d’une société privée. Il s’agirait, en l’espèce, d’un cas sans précédent, d’autant plus que cette décision serait imposée sans que le moindre dialogue social n’ait eu lieu, ce qui reviendrait à une violation flagrante du modèle luxembourgeois.

L’OGBL et la Guilde luxembourgeoise des contrôleurs de la circulation aérienne s’opposent formellement à une privatisation, même partielle, de l’ANA et se réservent tous les droits, notamment celui d’engager une procédure de conciliation en vue de sauvegarder les intérêts des fonctionnaires occupés auprès de l’ANA et de lutter, par tous les moyens possibles, pour le maintien d’un service public efficace.

Communiqué par l‘OGBL et par la Guilde luxembourgeoise des contrôleurs de la circulation aérienne
le 9 novembre 2016

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.