6 juillet 2012

Libéralisation des services au sol dans le secteur de l‘aviation

500 syndicalistes manifestent contre la politique européenne

Environ 500 militants ont manifesté, le 5 juillet 2012, sur initiative de l’ETF (Fédération européenne des Travailleurs du Transport) devant le siège du Parlement Européen à Strasbourg pour protester contre la politique de libéralisation des services au sol («ground handling services») dans le secteur de l’aviation civile.
Une délégation de l’OGBL a participé à cette manifestation.

Selon les souhaits de la Commission européenne, les contrats de «handling» existants devraient être soumis, régulièrement, à un appel d’offres européen. Un des buts de la Commission est la réduction des coûts en ouvrant le marché à plusieurs prestataires de services dans les aéroports européens. Or, le projet de règlement communautaire respectif ne prévoit aucune garantie d’emploi en cas de changement de contrat. Cette politique de libéralisation va au détriment de la qualité et de la sécurité, comme l’explique José Alves, chef de délégation de l’OGBL et salarié Luxair, devant la presse à Strasbourg.

Christiane Scheider, employée Check-In chez Luxair et membre de la délégation OGBL, explique devant les journalistes à Strasbourg qu’il faut défendre l’emploi et les acquis sociaux avant qu’il ne soit trop tard.

L’aéroport de Luxembourg est le lieu de travail d’environ 6 500 salariés, dont un tiers serait concerné par le projet de libéralisation prévu par la Commission et le Parlement Européen.

L’ETF a eu le soutien, entre autres, du député européen écologique Claude Turmes qui a démontré sa solidarité en participant à la manifestation.

OGBL et ETF considèrent la manifestation du 5 juillet comme un premier avertissement et sont prêts à de nouvelles actions au cas où la Commission ne reverrait pas sa politique.

Communiqué par le Syndicat Aviation civile de l’OGBL
le 6 juillet 2012

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.