17 décembre 2021

Plans de maintien dans l’emploi signés pour le secteur des bus de voyages et le secteur des taxis!

pme_taxi_2022

L’OGBL et le LCGB ont signé le 16 décembre 2021 deux plans de maintien dans l’emploi (PME) sectoriels visant, d’une part le secteur des taxis avec la Fédération des taxis, voitures de location et ambulances et d’autre part le secteur des bus de voyages avec l’Alliance des taxis, voitures de location et ambulances (ALTVA) ainsi qu’avec la Fédération luxembourgeoise des exploitants d’autobus et d’autocars (FLEAA).

Le secteur des taxis a été fortement touché par la pandémie. La baisse d’activités, notamment dans le secteur de l’événementiel, mais aussi en ce qui concerne les voyages d’affaires et le tourisme, a eu de fortes répercussions sur le secteur et continue encore actuellement de l’impacter. Pour éviter que les chauffeurs de taxi soient licenciés, les deux fédérations patronales du secteur, l’OGBL et le LCGB ont signé un plan de maintien dans l’emploi sectoriel.

Bien que la situation dans le secteur des bus reste dans l’ensemble assez stabile, les entreprises qui dépendent fortement des voyages sont quant à elles impactées négativement. Afin de pouvoir sauver les emplois en question, l’OGBL, le LCGB et la FLEAA ont à nouveau négocié un plan de maintien dans l’emploi sectoriel, excluant toutefois tout le secteur de service de lignes afin d’éviter des abus.

Sous réserve de leur homologation par le Comité de conjoncture, les plans de maintien dans l’emploi pour les secteurs des taxis et des bus de voyages prendront effet au 1er janvier 2022 et s’achèveront le 28 février 2022.

Les deux PME contiennent des dispositions similaires:

  • L’obligation des entreprises à fournir aux salariés des formations professionnelles continues ou qualifiantes (cours de langues inclus) garantissent aux salariés en chômage partiel 90% de leur salaire au lieu de 80%.
  • La possibilité de toucher au chômage partiel.
  • L’admission à la préretraite-ajustement.
  • Le prêt temporaire de main-d’œuvre.
  • Une garantie d’emploi dans toutes les entreprises qui profitent du PME.
  • La création d’une commission de suivi qui veillera à l’application des dispositions susmentionnées dans le secteur en question.

Publié par le syndicat Transport sur Route/ACAL de l’OGBL
le 17 décembre 2021

Les commentaires sont fermés.