28 février 2019

Enfin une issue en vue pour les salariés en reclassement professionnel

Photo_Entrevue_OGBL_Kersch_270219

Une délégation de l’OGBL a été reçue le 27 février 2019 par le ministre du Travail, Dan Kersch, pour s’entretenir de la suite à donner au projet de loi sur le reclassement professionnel.

Dans ce contexte, il faut rappeler que les personnes se trouvant dans une mesure de reclassement professionnel ne bénéficient actuellement toujours pas des améliorations salariales négociées par leur syndicat dans le cadre de conventions collectives conclues après qu’ils se soient retrouvés dans une mesure de reclassement. Tel est par exemple le cas des salariés reclassés dans le secteur de la santé, des soins et du secteur éducatif qui ne profitent ainsi aucunement de l’accord positif trouvé en 2017, qui a conduit à une revalorisation des carrières dans le cadre des conventions collectives de travail du secteur hospitalier (FHL) et du secteur des soins et du social (SAS).

L’augmentation des rémunérations, versées effectivement par l’employeur, n’a en effet aucune conséquence positive pour les personnes concernées, compte tenu du fait que les augmentations sont automatiquement déduites des allocations versées par l’ADEM. Ce qui revient au statu quo pour les salariés reclassés.

L’OGBL est aujourd’hui le seul syndicat au Luxembourg à avoir pointé ce problème et à avoir mené des actions concrètes pour lutter contre cette injustice. Ainsi, en octobre 2017, le syndicat Santé, Services sociaux et éducatifs avait déjà interpellé l’ancien ministre du Travail, Nicolas Schmit, pour lui signaler la discrimination dont les personnes en reclassement sont victimes.

Après la remise de 330 lettres officielles signées par des salariés concernés et plusieurs communiqués de presse de la part de l’OGBL, le ministre avait élaboré en 2018 un projet de loi visant à remédier à ce problème. Or, le projet de loi en question n’a toujours pas été voté.

Lors de l’entrevue avec l’actuel ministre du Travail, Dan Kersch, ce dernier a fait preuve de compréhension et s’est engagé à tout mettre en œuvre pour faire avancer prioritairement le projet de loi en question. La discrimination dont sont victimes aujourd’hui les salariés reclassés devrait ainsi cesser une fois pour toute.

L’OGBL tient à saluer l’engagement pris par le ministre visant une solution rapide pour que les salariés ne soient plus privés d’une part importante de la rémunération qui leur est due.

Communiqué par l’OGBL
le 28 février 2019

Les commentaires sont fermés.