22 September 2021

Secteur de la Recherche

Nouvel accord collectif de travail conclu pour les salariés du LIH — Introduction de chèques-repas et extension du télétravail

sew_signature

L’OGBL a signé, le 17 septembre 2021, pour une durée de 2 ans (du 1er janvier 2021 au 31 décembre 2022) un nouvel accord collectif de travail au Luxembourg Institute of Health (LIH), qui est un accord subordonné à la convention-cadre du secteur de la recherche publique. Les négociations, qui ont débuté en janvier 2021 et qui se sont déroulées en général de manière constructive et dans le respect du dialogue social, ont abouti à de nouveaux avantages pour le personnel de l’Institut:

  • Conclusion d’une charte de télétravail pour la période post-Covid: les nouvelles dispositions étendent la possibilité de télétravailler à l’ensemble du personnel dont le poste se prête au télétravail (limitée précédemment en principe aux seuls chercheurs). Le télétravail peut se faire à raison d’une moyenne de 4 jours par mois, et jusqu’à un maximum de 48 jours par an.
  • Introduction de chèques-repas (18 par mois avec une valeur faciale de 8,80 euros).
  • 2 jours de congé supplémentaires au lieu de 1 jour pour les salariés âgés de plus de 55 ans.
  • Clarification du mode de calcul des jours fériés légaux pour les salariés à temps partiel.
  • Mise à jour de la cartographie des salaires, en introduisant un lien entre le salaire d’entrée du niveau 1.1. et l’évolution du salaire social minimum qualifié.
  • Clarification de la définition des astreintes, dont notamment la mise à disposition par l’institut d’un téléphone mobile d’astreinte.
  • Affectation d’un budget à des mesures visant à favoriser la mobilité durable comme les bornes de recharge pour vélos électriques, un système de cadenas et des garages à vélo sur tous les sites de l’Institut.

Les parties se sont par ailleurs mises d’accord sur une modification et une clarification des définitions des «notes» du système d’évaluation, ainsi que sur l’augmentation des pourcentages de revalorisations salariales liés aux évaluations annuelles. Les augmentations salariales prévues dans ce contexte peuvent ainsi potentiellement être plus élevées que précédemment. Une mesure transitoire concernant la «règle des 3 années d’excellence» (donnant droit à l’attribution de bonus, voire ouvrant la voie, sous certaines conditions, à des promotions en interne) a par ailleurs été prévue afin de faire le lien avec les définitions du système d’évaluation précédent.

Toutefois, à la demande de l’OGBL, il est prévu qu’un groupe de travail paritaire évalue le fonctionnement du système d’évaluation depuis son introduction en 2017: les forces et faiblesses du système, l’implication de la délégation du personnel et le lien avec le plan de formation institutionnel. Ce groupe de travail est censé finaliser ses travaux pour fin-2022, de manière à ce que les résultats des discussions puissent être intégrés lors du prochain renouvellement de l’accord collectif.

Tous les autres avantages prévus par l’accord collectif, dont notamment l’augmentation salariale automatique (biennale), restent inchangés.

L’OGBL, qui se réjouit de cet accord positif, souhaite par ailleurs féliciter les salariés du LIH pour leur travail et leur grande implication pendant la pandémie.

Communiqué par le syndicat Education et Sciences de l’OGBL
le 22 septembre 2022

Die Pressemitteilung druckenRecommend to a friend

Die Kommentarfunktion ist geschlossen.