31 Oktober 2023

En vue de l’accord de coalition

Le département de la Fonction publique de l’OGBL soumet son catalogue de revendications au CSV et au DP

© Chambre des Députés, Ministère de la Fonction publique – Flickr.com

Le département de la Fonction publique (DFP) de l’OGBL vient de soumettre au formateur du prochain gouvernement ainsi qu’aux membres du groupe de travail « État moderne » un catalogue de revendications, regroupant ses demandes concernant la Fonction publique, en vue de leurs prises en considération dans le cadre de l’élaboration du futur programme gouvernemental.

Le DFP regroupe les quatre syndicats professionnels de l’OGBL du secteur public — le syndicat Chemins de fer FNCTTFEL-Landesverband, le syndicat Education et Sciences (SEW/OGBL), le syndicat Santé, Services sociaux et éducatifs, le syndicat Service public OGBL/Landesverband — ainsi que les associations de fonctionnaires avec lesquelles l’OGBL a conclu des accords de collaboration.

Ces syndicats et associations regroupent ensemble plus de 20 000 adhérents — salariés, fonctionnaires et employés de l’État, des communes, des CFL, des institutions publiques et paragouvernementales.

Parmi les revendications transmises au formateur, figure notamment le remplacement du modèle actuel de négociation de l’accord salarial de la Fonction publique avec le seul syndicat majoritaire auprès des fonctionnaires et employés de l’État, par des négociations globales portant sur l’ensemble du secteur public.

En effet, le résultat des négociations de l’accord salarial n’impacte pas seulement les fonctionnaires et employés de l’État, mais aussi, directement ou indirectement, des dizaines de milliers de travailleurs du secteur public, dont les agents CFL, les salariés, fonctionnaires et employés des services publics communaux, les salariés de l’État, ainsi que les salariés des établissements publics et conventionnés dans les secteurs de la santé, des services sociaux et éducatifs. Étant le syndicat majoritaire dans tous ces secteurs, l’OGBL devrait par conséquent être impliqué dans de telles négociations globales.

Le DFP se prononce par ailleurs pour des élections démocratiques de représentations du personnel également au niveau des fonctionnaires et employés de l’État — des représentations qui devront bénéficier de droits et devoirs clairement définis et d’une indépendance par rapport à l’administration, à l’instar des délégations des salariés. Ce qui n’est actuellement pas le cas.

Enfin, le DFP plaide pour le maintien définitif de l’augmentation de 5% sur les 100 premiers points du traitement des agents, afin d’éviter que les fonctionnaires et employés des carrières basses, voire moyennes, subissent des pertes de salaire dès le 1er janvier 2024.

Retrouvez ici l’ensemble des revendications du DFP de l’OGBL transmise au CSV et au DP.

Communiqué par le département de la Fonction publique de l’OGBL,
le 31 octobre 2023

Die Pressemitteilung druckenRecommend to a friend

Die Kommentarfunktion ist geschlossen.