29 avril 2020

Stratégie de sortie post-COVID-19 : L’OGBL demande la convocation du comité de coordination tripartite

manif

Alors que le pays est entré, depuis le 20 avril, dans une première phase de levée progressive des mesures de confinement, plusieurs inconnues demeurent concernant la stratégie plus globale de sortie de crise. Au-delà de la poursuite progressive du déconfinement, étroitement liée à l’évolution sur le plan sanitaire, cette stratégie doit inclure aussi des mesures visant à éviter que cette crise sanitaire, qui s’est déjà transformée en crise économique, ne se transforme pas également en crise sociale.

Cela implique des stratégies visant à éviter des pertes d’emploi, un développement de situations d’extrême précarité, une montée des inégalités ainsi que des mesures appuyant la relance économique, ce qui, pour l’OGBL devra nécessairement passer par un soutien de la demande intérieure et donc du pouvoir d’achat des ménages.

Dans ce contexte, l’OGBL réitère sa demande à l’adresse du Premier ministre Xavier Bettel pour qu’il convoque une réunion du Comité de coordination tripartite dans un délai rapproché.

Le Comité de coordination tripartite a été créé dans les années 1970 comme instrument de crise. Il a donc pleinement son rôle à jouer dans la crise actuelle. Pour l’OGBL, la tripartite est en effet le lieu le plus approprié pour discuter, entre partenaires sociaux, des mesures de relance économique ainsi que de la protection de l’emploi dans le cadre de la stratégie de sortie de crise.

L’OGBL insiste en tout cas pour être pleinement inclus dans les discussions portant sur la relance, qui toucheront directement, non seulement les entreprises, mais également les conditions de vie, de travail et de revenu des salariés, des pensionnés et de leurs familles.

Dans ce contexte, l’OGBL vient d’avoir un échange de vues avec le ministre de l’Economie, Franz Fayot, au sujet notamment de la situation actuelle dans les différents secteurs économiques ainsi que concernant les mesures prioritaires en vue de la relance économique.

Depuis le début de la crise, l’OGBL est également tout à fait conscient qu’un certain nombre de travailleurs continuent d’être confrontés à de grandes difficultés dans le cadre de la crise sanitaire que nous traversons et de ses répercussions. Il en va ainsi tout particulièrement du personnel de nettoyage occupé par des personnes privées.

L’OGBL vient ainsi de demander une entrevue d’urgence au ministre du Travail, Dan Kersch, pour discuter de ce sujet. L’OGBL souhaite, lors de cette entrevue, également aborder la question des personnes vulnérables et d’autres questions liées aux mesures préventives à prendre dans le cadre de la reprise progressive dans les différents secteurs d’activités.

Communiqué par l’OGBL
le 29 avril 2020

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.