10 mars 2016

Entrevue entre l’OGBL et le ministre du Travail

Sidérurgie: le prochain accord tripartite devra être ambitieux

siderurgie_1Une délégation du syndicat Sidérurgie et Mines de l’OGBL a rencontré ce matin le ministre du Travail et de l’Emploi, Nicolas Schmit. Une entrevue qui a eu lieu à l’initiative de l’OGBL en vue d’initier les travaux préparatoires de la tripartite sidérurgie à venir, sachant que l’accord LUX2016 arrivera à échéance au 31 décembre 2016.

L’OGBL a tout d’abord exprimé au ministre son souhait de voir perdurer le principe d’un accord tripartite couvrant une longue période.

L’OGBL a également insisté pour que le futur accord comprenne un important volet social, c’est-à-dire des mesures d’accompagnement telles que le maintien de la cellule de reclassement (CDR) et l’accès à la préretraite.

Afin d’initier un programme de reconversion et de garantir la sécurisation du parcours professionnel des salariés, l’OGBL revendique en outre la mise en place d’un plan de formation interne ambitieux.

L’OGBL exige par ailleurs qu’ArcelorMittal s’engage à pérenniser les sites de production luxembourgeois à travers des investissements novateurs, que le groupe renforce son activité de «Recherche & Développement» sur le territoire et qu’il consolide son ancrage local par le maintien du siège social au Luxembourg.

L’OGBL a tenu à souligner face au ministre que les turbulences que connaît actuellement le groupe sidérurgique ne doivent en aucun cas venir impacter négativement les futures discussions, ni le modèle social luxembourgeois.

Les négociations en vue d’un nouvel accord devraient être entamées au dernier trimestre 2016.

Enfin, il est à noter que l’entrevue s’est déroulée dans un bon climat, marquée par une écoute attentive du ministre qui a montré beaucoup de compréhension pour les revendications légitimes exprimées par l’OGBL.

Communiqué par le syndicat Sidérurgie et Mines de l’OGBL
le 10 mars 2016

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.