1 octobre 2012

Convention collective Cetrel

Reprise des négociations devant l’Office national de conciliation

Après un blocage des négociations depuis le 25 mai dernier, les partenaires sociaux se sont réunis devant l’Office national de conciliation le 27 septembre 2012. La direction de Cetrel avait jusque là une attitude inflexible en refusant non seulement les revendications des syndicats, mais en attaquant les acquis de la convention collective.

La direction préconise des mesures visant à abolir les avantages de la convention collective notamment les jours de repos, une partie de la prime de vacances et les majorations pour heures supplémentaires afin de revenir au niveau strictement légal. Elle refuse également toute augmentation salariale.

L’OGBL/SBA et les autres syndicats ont fermement maintenu leurs revendications malgré les mauvaises prévisions budgétaires présentées à dessein par la direction de Cetrel. La société est en pleine mutation et le groupe suisse Six Group réalise des investissements importants afin d’en faire une entreprise de pointe dans son secteur. En préconisant des réductions de coûts, la direction veut faire supporter aux salariés une partie des charges résultant de cette mutation.

L’OGBL/SBA, au vu des résultats de Cetrel, démontre que la direction se trompe de cible et que les économies devront être réalisées sur d’autres postes que les charges de personnel. Les exigences de la direction sont inacceptables d’autant plus que les salariés sont confrontés à une surcharge de travail importante. Une dégradation de la convention collective serait démotivante et injustifiée.

Les discussions n’ont pas abouti à un accord mais les parties souhaitent reprendre les négociations dans les prochains jours. L’OGBL/SBA veut obtenir l’amélioration de cette convention collective pour les salariés de Cetrel.

Communiqué par le Syndicat Banques et Assurances de l’OGBL (SBA)
le 1er octobre 2012

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.