7 juillet 2016

Fermeture de Twinerg S.A.

Priorité au maintien dans l’emploi

TwinergLa fermeture de Twinerg S.A. a été formellement décidée le 7 juillet 2016. Cette fermeture représente évidemment un coup dur pour les 17 salariés concernés, même si elle ne constitue pas une surprise.

En effet, l’OGBL (seul syndicat signataire de la convention collective de travail dans l’entreprise) a eu depuis le début de l’année des entrevues régulières avec les responsables de Twinerg S.A. et du groupe Engie (ex GDF-Suez), l’actionnaire majoritaire de la centrale de gaz luxembourgeoise. Lors de ces réunions, divers scénarios d’avenir pour l’entreprise et leurs conséquences sociales ont été discutés entre partenaires sociaux. Une réunion d’information pour l’ensemble des salariés a été organisée le 15 juin 2016.

Les parties se sont mis d’accord pour qu’en cas de fermeture, la priorité soit accordée au maintien dans l’emploi. La négociation de licenciements ne sera donc à l’ordre du jour qu’en cas d’échec dans la recherche d’un nouvel emploi adapté aux compétences et aux besoins des salariés. Dans cette perspective, un bilan des compétences individualisé a déjà été réalisé pour chaque salarié au cours du mois de juin.

Responsabilités sociales

Par ailleurs, le groupe Engie a récemment signé des accords sociaux européens qui donnent un certain nombre de garanties et d’aides (proposition d’un nouveau poste, budget formation…) en cas de restructuration ou, comme dans le cas présent, de fermeture d’une entreprise.

Il est maintenant primordial de traduire ces accords dans la réalité. De plus, l’ensemble des actionnaires de Twinerg S.A. doivent faire un effort maximal afin de trouver des solutions satisfaisantes au sein de leurs entreprises pour les 17 salariés qui perdent leur travail chez Twinerg. Pour l’OGBL, il faut éviter que les salariés doivent passer par la case chômage et il faut garantir le maintien des acquis sociaux.

A côté de l’actionnaire majoritaire Engie (65 %), Enovos et le groupe ArcelorMittal détiennent chacun 17,5% du capital.

La centrale électrique Turbo-Gaz-Vapeur (TGV) située à Esch-sur-Alzette qui produit de l’énergie électrique a été officiellement inaugurée en 2002.

Communiqué par le syndicat Services et Energie de l’OGBL
le 7 juillet 2016

 

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.