1 avril 2017

Pour une Europe sociale et démocratique

Il y a un an, nous avons célébré le 1er  mai avec un regard inquiet sur l’avenir politique de l’Europe. Un grand nombre de nos craintes sont, hélas, devenus réalité. Les partis et mouvements nationalistes et populistes ont continué à gagner en puissance en Europe et ont pu réaliser des percées politiques. Le retrait de la Grande-Bretagne de l’Union européenne ou le démantèlement des droits démocratiques en Hongrie et en Pologne figurent en tête des résultats les plus déplorables.

Le Front national, le parti d’extrême droite, risque d’être encore renforcé à l’issue de l’élection présidentielle en France. Tous les citoyens et électeurs, femmes et hommes, de notre pays voisin, qui tiennent à la démocratie, doivent se mobiliser pour faire échouer Le Pen. Ils doivent empêcher la catastrophe politique majeure à la fois pour la France et pour l’Europe, et veiller à gagner du temps, que les gouvernements européens devront utiliser pour priver tous les mouvements anti-européens, anti-démocratiques et socialement rétrogrades de leur terreau.

Il est de la responsabilité des gouvernements européens à respecter l’engagement qu’ils ont pris en signant la déclaration commune finale pour le 60e anniversaire des traités de Rome, le 25 mars dernier à Rome. Notamment de s’engager pour une «une Europe sociale: une Union qui, en s’appuyant sur une croissance durable, favorise le progrès économique et social (…); une Union qui promeuve l’égalité entre les femmes et les hommes et qui œuvre en faveur de droits et de l’égalité des chances pour tous; une Union qui lutte contre le chômage, les discriminations, l’exclusion sociale et la pauvreté; une Union où les jeunes bénéficient du meilleur niveau d’éducation et de formation et peuvent étudier et trouver un emploi sur tout le continent; une Union qui préserve notre patrimoine culturel et favorise la diversité culturelle». Il faut joindre l’acte à la parole!

Notre traditionnelle Fête du Travail et des Cultures à «neimënster», le 1er mai, sera dédiée à une Europe sociale et démocratique.

Et nous célébrerons. Lors de notre fête, organisée en collaboration avec l’ASTI, l’ASTM et le Centre culturel de rencontre Abbaye de Neumünster, des milliers d’hommes et de femmes, de toutes les couches de la population, d’origines diverses et de nationalités différentes se réuniront à nouveau pour échanger et profiter du programme culturel et musical varié et divers et de la vaste offre de spécialités culinaires internationales.
Vive la solidarité internationale, vive le mouvement syndical libre et vive le 1er mai!

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.