22 octobre 2012

Hyosung

Plan social signé

Ce lundi 22 octobre, la direction de la société Hyosung Wire Luxembourg S.A. et les représentants du personnel dont les syndicats OGBL et LCGB ont signé un plan social pour les quelque 200 salariés de l’usine de Roost qui prendra effet le 1er décembre 2012. 14 salariés continueront à travailler pour l’entreprise en reclassement interne dans les domaines de stockage et de vente. Par ailleurs, 23 salariés pourront bénéficier de la préretraite-ajustement ou de la retraite anticipée. Les délégués du personnel resteront sous contrat avec l’entreprise jusqu’à la fin du plan social, à savoir le 31 décembre 2014.

L’OGBL regrette que Hyosung ait pris la décision d’arrêter son activité de production de «steelcord» au Luxembourg plutôt que d’investir dans l’équipement de production. Il est incompréhensible, et, du point de vue écologique, totalement insensé, de faire désormais venir ce produit du Vietnam pour honorer le contrat entre Hyosung et Good Year alors que les deux usines se trouvent à quelques pas l’une de l’autre.

Le plan social s’applique aux salariés liés par un contrat à durée indéterminé. Sont donc exclus les salariés engagés sous contrat de travail à durée déterminée ainsi que les salariés en période d’essai.

Les salariés licenciés bénéficieront d’un délai de préavis en fonction de leur ancienneté conformément au Code du travail. Les délais de préavis commenceront à courir le 1er décembre 2012.

Les salariés continueront à travailler pendant la période de préavis jusqu’à l’arrêt complet de l’activité de production, à savoir le 1er avril 2013. Les salariés dont le préavis continuerait à courir après cette date seront dispensés de travailler.

Les indemnités de départ prévues par la loi seront versées à chaque salarié concerné au moment de sa sortie effective du personnel et au plus tard à l’expiration du délai de préavis légal.

Indemnité extra-légale de 100 euros

Outre l’indemnité de départ légale, l’employeur versera à chaque salarié licencié une indemnité de départ extra-légale correspondant à 100 euros par mois d’ancienneté.

Toutefois le versement de cette indemnité est conditionné. Si le salarié est absent pour cause de maladie entre 1 et 9 jours de travail pendant le mois de préavis devant effectivement être presté, le montant de l’indemnité sera réduit de 500 euros. Et si le salarié est absent pendant plus de 9 jours pendant un mois de préavis, l’indemnité sera diminuée de 1000 euros.

Les salariés qui n’auront pas été absents du travail pendant la période de préavis devant être effectivement prestée recevront une prime unique d’un montant de 500 euros.

Enfin, tous les salariés qui remplissent au cours des années 2013 et 2014 les conditions pour l’octroi de la préretraite-ajustement pourront faire valoir ce droit selon les dispositions légales en vigueur. Les salariés qui accepteront de bénéficier d’une mesure de préretraite-ajustement au cours des années en question recevront de la part de l’employeur une somme correspondant à 2 mois de salaire brut. Une telle indemnité sera également versée à tout salarié qui acceptera au cours des années 2013 et 2014 d’exercer son droit à une pension de vieillesse anticipée.

Communiqué par le Syndicat Bois, Caoutchouc, Céramique, Chimie, Ciment, Papier, Plastique, Textiles et Verre de l’OGBL
le 22 octobre 2012

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.