17 octobre 2013

Entrevue avec le ministre de la Santé Mars Di Bartolomeo

Plan hospitalier 2014: garantir l’accès universel à des services de qualité !

20131016. HM. LUXEMBOURG. ENTREVUE OGBL MARS DI BARTOLOMEO AU MILe 16 octobre 2013, le ministre de la Santé et de la Sécurité sociale Mars di Bartolomeo a accordé une entrevue d’urgence au Syndicat Santé, Services sociaux et éducatifs de l’OGBL concernant l’avant-projet de règlement grand-ducal établissant le plan hospitalier national 2014.

Vu la priorité portée à la qualité du secteur de santé et à l’accès équitable de tous les citoyens à des soins hospitaliers de qualité, le Syndicat Santé, Services sociaux et éducatifs de l’OGBL accorde une grande importance au projet de règlement grand-ducal en question.

En premier lieu, le ministre a mis en avant trois éléments clés de la planification hospitalière future garantissant une plus grande transparence, à savoir l’importance qu’il accorde à une documentation médicale plus pointue et efficace, une accentuation sur une prise en charge plus ambulatoire et le besoin de concentration des ressources par le biais de centres de compétences dans le secteur hospitalier.

Les représentants syndicaux ont marqué leur accord sur ces points et ont répété leur demande d’être associés à l’élaboration de ces projets en tant que représentants de l’avis des réels experts du terrain, à savoir de tous les professionnels de santé.

L’OGBL revendique la protection de l’emploi dans le secteur hospitalier

Ensuite, le projet de plan hospitalier pour 2014 prévoit d’un côté une réduction du nombre de lits dans tous les hôpitaux de 2014 à 2018 et d’un autre côté l’augmentation des capacités ambulatoires. Dans ce contexte, le Syndicat Santé, Services sociaux et éducatifs de l‘OGBL revendique que les emplois dans le secteur hospitalier soient absolument maintenus et garantis.

Ainsi, le syndicat professionnel rejette formellement la remise en question de l’avenir du site Ste Marie et revendique le maintien de la Clinique Ste Marie ainsi que la sauvegarde des emplois. Le ministre de la Santé a assuré que la Clinique Ste Marie fait partie du projet de plan hospitalier et restera donc un établissement hospitalier, avec une spécialisation dans le domaine de la gériatrie non aigue, et restant par conséquent sous le champ d’application de la convention collective de travail des établissements hospitaliers. Pareillement, ces mêmes garanties ont été données par les représentants du ministère concernant l’avenir du Centre Hospitalier Neuro-Psychiatrique. Le Syndicat Santé, Services sociaux et éducatifs de l’OGBL note avec satisfaction que selon le ministre aucune réduction de personnel n’est envisagée dans ce contexte.

En conclusion, les représentants du Syndicat Santé, Services sociaux et éducatifs de l’OGBL ont réitéré leur revendication de promouvoir un secteur hospitalier de haute qualité au niveau de ses prestations et ont remis au ministre une position écrite relative au futur plan hospitalier. Finalement, le ministre et l’OGBL  partagent la vision d’un secteur hospitalier qui doit rester un service public non marchand et protégeant contre toute forme de médecine à plusieurs vitesses.

Communiqué par le Syndicat Santé, Services sociaux et éducatifs de l’OGBL
le 17 octobre 2013

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.