11 octobre 2019

Pour le maintien du modèle luxembourgeois du dialogue social tripartite!

Mobilisation contre la politique de la «chaise vide» du patronat

CGFP_LCGB_OGBL

Les trois syndicats à représentativité nationale CGFP, LCGB et OGBL saluent que le Conseil de gouvernement du 4 octobre 2019 a souligné, en réaction à la remise en question des négociations tripartites dans le cadre du Comité permanent du Travail et de l’Emploi (CPTE) par l’UEL, «l’importance qu’il attache au caractère tripartite du dialogue social et la nécessité de préserver celui-ci», et notamment la mission importante du CPTE en vertu des dispositions légales applicables.

Ils saluent de même l’annonce du ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Economie sociale et solidaire, Dan Kersch, le 3 octobre 2019 que toutes les fractions politiques parlementaires soutiennent le modèle luxembourgeois de négociation tripartite, et qu’il a l’intention de convoquer encore deux réunions du CPTE avant la fin de l’année.

Enfin, ils prennent note de l’attachement qu’a exprimé le Premier ministre dans le cadre de son discours sur l’Etat de la Nation au dialogue social.

Par conséquent, la CGFP, le LCGB et l’OGBL appellent l’organisation patronale UEL à mettre un terme à sa politique de boycott du CPTE et à son attaque contre les droits et moyens de négociation au niveau national des travailleurs et des retraités.

Les défis posés par la transition écologique et la digitalisation, la nécessaire adaptation du droit de travail afin de pouvoir continuer à jouer son rôle protecteur dans le nouveau monde du travail font en sorte qu’il est nécessaire de rapidement avancer au niveau des négociations dans le cadre du CPTE, qui est le lieu prévu en vertu de la loi pour mener ces discussions.

Les trois syndicats nationalement représentatifs confirment qu’ils ne peuvent pas tolérer l’attitude provocatrice du patronat, qui revient à remettre en cause les acquis de 40 ans de paix et dialogue social au Luxembourg.

Par conséquent, la CGFP, le LCGB et l’OGBL organisent une grande manifestation nationale commune en date du 19 novembre 2019 à 19h00 dans la grande salle du Parc Hôtel Alvisse à Luxembourg-Dommeldange.

En parallèle, les trois syndicats vont développer des approches communes dans le cadre de leur nouvelle plateforme 4.0:

  • Pour un droit du travail qui respecte et protège les intérêts des salariés dans le nouveau monde du travail digitalisé, notamment contre une précarisation des relations de travail ainsi que pour une pérennité des emplois et une sécurisation des parcours professionnels;
  • Pour un renforcement des moyens des délégations du personnel et des droits syndicaux de négociation tarifaire (conventions collectives de travail);
  • Pour une organisation du temps de travail, qui permet une meilleure conciliation entre travail et vie privée;
  • Pour des nouveaux droits et moyens d’accès au niveau de la formation professionnelle continue, de la reconversion professionnelle et la validation des acquis de l’expérience dans le cadre de la digitalisation;
  • Pour une meilleure protection de la sécurité et santé au lieu de travail.

Communiqué par la CGFP, le LCGB et l’OGBL
le 11 octobre 2019


Articles en lien :

>> Alerte! Alerte! «L’Etat-syndicat» est en marche! (octobre 2019)

>> Déclaration commune des syndicats représentatifs au niveau national suite au boycott du dialogue social de la part des employeurs (26 septembre 2019)

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.