30 mars 2016

Guardian Luxguard II

L’OGBL saisit l’Office national de conciliation

guadrian_luxguardIl n’y a aucun accord en vue dans le cadre des négociations portant sur le renouvellement de la convention collective de travail chez GUARDIAN LUXGUARD II à Dudelange. La direction de l’entreprise rejette les revendications visant des améliorations salariales. A l’issue de plusieurs réunions avec celle-ci, l’OGBL ne peut que constater que les positions sont trop éloignées et a donc décidé de saisir l’Office national de conciliation.

GUARDIAN vient d’inaugurer un siège flambant neuf à Bertrange et investit dans ses équipements au Luxembourg. L’entreprise est en train de retrouver son niveau de production d’avant-crise et connait un résultat opérationnel positif. L’entreprise admet qu’elle voit le bout du tunnel après quelques années difficiles, mais les salariés du site de Dudelange, eux, ne voient toujours rien venir.

L’entreprise GUARDIAN semble oublier comment elle en est arrivée là. La survie du site était encore menacée il y a quelques années. Et c’est grâce aux efforts des salariés que le site de Dudelange et ses 240 emplois ont été sauvés.

Au moment où le groupe fête ses 35 ans au Luxembourg, les salariés demandent un juste retour des choses et que l’entreprise investisse également dans ses salariés. Malheureusement, GUARDIAN ne voit en ses salariés qu’un coût et un obstacle. L’entreprise se retranche derrière un dialogue social qu’elle estime difficile en oubliant qu’elle a en grande partie provoqué cette situation.

Au vue de l’approche non-constructive de la direction, l’OGBL n’a pas d’autre choix que de saisir l’Office national de conciliation.

Communiqué par le syndicat Chimie de l’OGBL
le 30 mars 2016

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.