4 novembre 2019

Restructuration massive du groupe Delphi au Luxembourg

L’OGBL revendique un plan de maintien dans l’emploi!

delphi

Les salariés du site Delphi Technologies, situé à Bascharage, ont été informés le 31 octobre d’un plan de restructuration global qui touche plusieurs sites au niveau mondial.

Le site de Delphi au Luxembourg s’apprête donc à fêter, en 2021, ses 50 ans d’existence, sous de funestes auspices… Ce qui a été annoncé aux salariés est la disparation quasi complète, dans les 2 ans à venir, de la division «Fuel Injection System» (FIS) et de la division composantes (PTP). Les activités seront principalement déplacées vers d’autres sites, notamment vers celui de Blois (France). La partie E&E (Electronics and Electrification) sera épargnée et aura un avenir au Grand-Duché.

Cela signifie donc que plus de la moitié des emplois directs au Luxembourg risquent d’être menacés à court et moyen terme!

Le groupe Delphi emploie actuellement plus de 500 salariés au Luxembourg. L’OGBL est choqué par cette annonce de réduction massive du nombre d’emplois au Luxembourg d’ici 2021.

A ces très nombreux emplois directs, il faut également ajouter plusieurs dizaines d’emplois indirects (sous-traitants travaillant sur le site) et autres fournisseurs externes.

L’OGBL – seul syndicat signataire de la convention collective de travail du groupe –  et la délégation du personnel avaient néanmoins anticipé ces annonces en demandant l’ouverture de discussions pour un plan de maintien dans l’emploi.

Un plan de maintien dans l’emploi s’avère en effet la seule et unique solution valable. L’OGBL revendique que tous les moyens légaux à disposition (reconversions, transferts, préretraites…) soient pleinement utilisés, en premier lieu en vue d’éviter des licenciements secs. Toute autre alternative n’est pas envisageable!

L’OGBL observe par ailleurs avec beaucoup d’amertume que les décideurs de telles mesures de restructuration – qui plongent les salariés dans l’incertitude et la peur – se trouvent à l’étranger et que les aspects attractifs et compétitifs du site au Luxembourg sont trop souvent et largement ignorés ou même passés sous silence.

Il s’agit ici, après l’annonce de la fermeture définitive des différentes entités du groupe Mahle au Luxembourg la semaine dernière, de la deuxième annonce désastreuse dans le secteur de l’équipement et de la recherche automobile au Luxembourg.

Ces événements soulignent l’importance des revendications de l’OGBL pour une amélioration et un renforcement de la législation en matière de protection de l’emploi et de sécurisation des parcours professionnels.

Communiqué par le syndicat Services et Energie de l’OGBL
le 31 octobre 2019

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.