23 mai 2017

Syndicat Services privés de Nettoyage, d’Hygiène et d’Environnement

L’OGBL ne tolère pas la dégradation de la situation

Ces dernières années, le syndicat Services privés de Nettoyage de l’OGBL et ses délégués sont de plus en plus souvent interpellés par des salariés qui se plaignent d’une surcharge de travail. Ils nous expliquent qu’ils ont des difficultés à réaliser toutes les tâches exigées dans le temps imparti et par conséquent à garantir la qualité de leurs prestations.

Tour d’horizon de la situation

Les entreprises de nettoyage proposent à leurs clients un travail soigné de première qualité réalisé par du personnel qualifié et exécuté avec des produits de nettoyage spécifiques adaptés aux différents supports. La fréquence des prestations est suivant les cas, quotidienne, hebdomadaire, bihebdomadaire, mensuelle, trimestrielle, semestrielle, annuelle ou sur demande, en fonction des travaux et tâches demandés par les clients et des critères établis dans le cahier des charges.

Le client a envers l’entreprise de nettoyage plusieurs attentes, à savoir une parfaite performance, une bonne relation qualité/prix, une prestation réactive et professionnelle, le respect des règles concernant l’hygiène, la sécurité et la santé au travail.
Les salariés sont quant à eux soumis à des contrôles réguliers afin de mesurer la qualité des services comme précisé dans le cahier des charges. Aujourd’hui, ces contrôles sont également documentés par des photos.

Dans un cas récent, un employeur a par exemple reproché à l’une de ses salariées, suite à un contrôle, de n’avoir pas rempli sa tâche qui consistait à nettoyer un lieu dont l’état général nécessitait un travail en profondeur devant impérativement être achevé le jour même. Dans la foulée, l’entreprise en vient à reprocher à cette salariée une dégradation globale de son travail et de son comportement. La sanction tombe: un avertissement. La salariée est transférée à Wiltz. Lorsque cette salariée a été convoquée par son employeur, celle-ci  n’a quasiment pas pu s’expliquer. Ce type de situations se révèle relativement fréquent.

L’OGBL constate dans la plus grande partie de ces cas, que tout est mis en œuvre pour dégouter les salariés. Régulièrement, les salariés du secteur du nettoyage n’ont même pas la possibilité de se justifier ou se défendre d’accusations qui leurs sont faites.

Augmentation des cadences

L’OGBL constate actuellement une augmentation croissante des cadences de travail due notamment à des réductions de personnel par site, des réductions de temps de travail par salarié, etc., alors que l’employeur exige toujours le même rendu.

A cela s’ajoute que très souvent, lorsque des salariés sont absents en raison d’un congé, d’une maladie ou d’un déplacement sur un autre site, ces derniers ne sont pas remplacés et le personnel en place doit alors effectuer à la fois ses propres tâches et celles du personnel absent. Ce qui entraine évidemment un «bâclage des prestations».

L’OGBL et ses délégués du personnel revendiquent des changements

L’OGBL va lancer une campagne afin de dénoncer le mal-être que les salariés subissent au travail.

Pour des conditions de travail dignes!

Les salariés du secteur du nettoyage sont quotidiennement sous pression, doivent signer sous pressions de nouveaux contrats, connaissent des réductions de temps de travail, se font licencier, se voient mettre sous pression lorsqu’ils souhaitent rencontrer la délégation du personnel ou le syndicat et même lorsqu’ils parlent aux clients, etc … Cette situation est de plus en plus intolérable.
La situation se dégrade. L’OGBL ne tolérera pas plus longtemps ces dérives.

Stop à l’esclavage moderne!

L’OGBL s’étonne de l’écart spectaculaire entre le salaire versé aux salariés et le prix payé par le client aux entreprises de nettoyage. Parfois, le client dépense le triple de ce que touche le salarié pour la prestation. Où va la différence? Il y a évidemment le coût des produits, du matériel, des charges patronales et salariales à couvrir, certes,  mais qu’elles sont les marges bénéficiaires de ces entreprises?

Le syndicat Services privés de Nettoyage va se pencher en profondeur sur les sommes versées par les clients. L’OGBL sait pertinemment que les bénéfices des entreprises sont en augmentation constante d’année en année.

Le syndicat Services privés de Nettoyage exige une réglementation en matière de déontologie et d’éthique professionnelle pour nos agents de nettoyage.

Rejoignez-nous dans cette campagne!
Ensemble nous sommes plus forts!

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.