12 février 2016

Navigation fluviale

L’OGBL et l’ETF revendiquent une meilleure protection des salariés

navigation_fluvialeSur demande de la Fédération Européenne des Travailleurs du Transport (ETF), une délégation syndicale internationale de haut niveau, composée des collègues Nick Bramley, président de la section navigation intérieure de l’ETF et de l’ITF et Carl Krajenoord, secrétaire national du syndicat Nautilus International des Pays-Bas, a rendu visite à l’OGBL du 10 au 11 février 2016.

Le débat porta essentiellement sur la coopération syndicale au niveau européen et international.

Avec ses 3 000 salariés, le Luxembourg est devenu un acteur important dans le secteur de la navigation fluviale. Cela s’explique notamment du fait que plusieurs armateurs belges, français et néerlandais aient changé de pavillon et enregistré leurs équipages au Luxembourg. Actuellement, une nouvelle vague de délocalisation de bateaux néerlandais vers le Luxembourg se manifeste. Bien que les salariés reçoivent un contrat de travail luxembourgeois, ils perdent très souvent la protection que leur donnait la convention collective conclue dans le pays où les entreprises étaient établies.

Pour l’OGBL il est important de négocier rapidement de nouvelles conventions collectives. L’ETF et ses affiliés ont assuré à l’OGBL leur aide à cet égard.

D’autres sujets abordés concernaient la sécurité sociale et la double imposition des équipages ainsi que la transposition de la directive sur le temps de travail dans le transport par voies navigables.

Communiqué par l’OGBL
le 12 février 2016

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.