24 juin 2013

L’OGBL dévoile les contre-vérités et les vrais objectifs du patronat!

La consultation par l’OGBL des salariés du secteur du bâtiment, en vue de l’organisation d’une grève, bat son plein. Le patronat essaie d’influencer ce vote par une campagne de désinformation. Un tract est actuellement distribué par le patronat contenant des tentatives de manipulations et des mensonges. Il est manipulateur parce qu’il n’explique pas d’une manière claire et nette les revendications et les vrais objectifs du patronat.

L’OGBL, en tant que syndicat majoritaire et porte-parole du secteur, vous explique les vérités qui se cachent derrière les mots du patronat. L’OGBL vous rappelle également les revendications syndicales des salariés.

POSITIONS PATRONALES RÉPONSE DE L’OGBL
« Il ne s’agit pas d’augmenter le temps de travail mais de mieux s’organiser. Ensemble ! »
« Nous ne voulons pas une augmentation du temps de travail annuel »
Mieux s’organiser pour le patronat, c’est travailler plus en été et moins en hiver. Les heures récupérées ne sont pas comptabilisées comme temps de travail supplémentaire et ne sont pas payés avec la majoration de 40%. Conclusion, vous allez travailler plus pour gagner moins !
« ne pas travailler plus que 10 heures par jour »
« ne pas travailler plus que 48 heures par semaine »
Le temps de travail doit rester de 8 heures par jour et  40 heures par semaine. Toutes les heures au-delà doivent rester des heures supplémentaires ! Ce que le patronat veut, c’est généraliser les 10 heures par jour et les 48 heures par semaine. L’OGBL dit NON !
« pas d’obligation de travailler les samedis » Pour récupérer les heures perdues, les pressions seront augmentées sur les salariés afin de prester ces heures supplémentaires non rémunérées.
« La majoration est de 40% et le restera. Le principe des heures supplémentaires n’est pas remis en cause » Pour le patronat, une heure de récupération (chômage intempéries, etc.) n’est pas une heure supplémentaire et elle ne donne pas droit à la majoration.
« En cas d’intempéries, les salariés vont toucher 100% de leur salaires » Les salariés ne toucheront plus les 80% de chômage intempéries et financeront eux-mêmes leur chômage intempéries en travaillant plus sans que ces heures soient rémunérées. Ce système entrainera des pertes de salaire allant de -520,01€ à -877,79€ par semaine récupérée.
« Nous voulons des salariés bien formés et bien payés » La dernière augmentation de salaire remonte à 2008 et était de 0,10€. Alors si c’est ça être bien payé, l’OGBL et les salariés du secteur ont un autre avis. A l’heure actuelle, trop de salariés se voient refuser l’accès à la formation ou pire, ils font la formation et réussissent, mais ne sont pas augmentés.
Le patronat propose :

  • Augmentation des salaires tarifaires:
    • Rien pour 2009
    • Rien pour 2010
    • Rien pour 2011
    • Rien pour 2012
    • 0,5% pour 2013
    • 0,5% pour 2014
    • 0,5% pour 2015
    • Avec système d’annualisation du temps de travail

ou

  • Prime unique de 300 euros
L’OGBL revendique pour les salariés du secteur :

  • Augmentation des salaires tarifaires et réels:
    • 1,0% pour 2009
    • 1,0% pour 2010
    • 1,0% pour 2011
    • 1,5% pour 2012
    • 1,5% pour 2013
    • 1,5% pour 2014
    • Augmentation de la prime de fin d’année de 1%
    • Accès à la formation garanti et généralisé
    • Améliorations au niveau de la sécurité
    • Introduction d’une carrière pour les salariés administratifs et techniques

Ne vous laissez pas avoir par les contre-vérités du patronat et soutenez les revendications et l’action syndicale de l’OGBL. Notre seul objectif est de défendre les conditions de travail, de vie et de rémunération des salariés du secteur !

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.