24 novembre 2017

Les discussions sur la réforme de la formation professionnelle sont relancées

En date du 15 novembre 2017, une délégation du SEW/OGBL a rencontré le nouveau directeur du service de la formation professionnelle (SFP), Monsieur Jean-Marie Wirtgen. Ensemble, les deux délégations ont convenu de continuer la collaboration constructive initiée sous la direction de son prédécesseur, Monsieur Gil Belling.

Le SEW/OGBL soutient les efforts récents consentis par le service de la formation professionnelle, mais insiste qu’un grand nombre de dossiers restent à finaliser:

- Organisation générale de la formation professionnelle et validation des diplômes

Le SEW/OGBL doit constater que l’organisation concrète de la formation professionnelle sur le terrain reste compliquée. De plus, la validation des diplômes reste partiellement désastreuse.

- (Ré)organisation des modules préparatoires et accès aux études supérieures

Pour le SEW/OGBL, la solution d’une intégration pure et simple des modules préparatoires dans le cursus normal est privilégiée. L’ouverture proposée par le ministre Claude Meisch, consistant à adapter les modules préparatoires à la situation particulière de chaque formation, est considérée par le SEW/OGBL comme un premier pas dans la bonne direction. Quant à l’accès aux études supérieures, le SEW/OGBL rappelle au nouveau directeur du SFP que le MENJE s’est engagé formellement à accorder un accès aux formations du BTS luxembourgeois à tous les élèves ayant réussi le PIF de rattrapage du mois d’octobre et ceci dans la limite des places disponibles. Le SEW/OGBL exige que le MENJE tienne ses engagements.

- Organisation d’une journée de repêchage lors des sessions du PII et du PIF

A l’instar des épreuves de fin d’études secondaires dans l’enseignement classique et général, le SEW/OGBL demande que les élèves de la formation professionnelle puissent également profiter d’une journée de repêchage en cas d’absence partielle, pour raisons médicales, à leur épreuve terminale.

- (Ré)organisation du PIF

Le SEW/OGBL regrette que le SFP ne veuille discuter d’une réorganisation substantielle du projet intégré final.

- Révision des programmes de formation

Le SEW/OGBL approuve la proposition du MENJE de prolonger d’une année les travaux vers un retour de l’évaluation par notes, en complément à l’évaluation par compétences. Le SEW/OGBL regrette cependant que le MENJE n’envisage pas de combiner ce retour avec une révision plus substantielle des programmes et modules, tant au niveau de l’enseignement général que de l’enseignement spécifique et professionnel. Une telle révision, absolument nécessaire pour un certain nombre de formations, ne pourrait se faire, selon les responsables du SFP, avant plusieurs années.

- Formations DAP à plein temps

Le SEW/OGBL demande à lancer une large discussion sur les avantages et désavantages d’une formation DAP à plein temps par rapport à une formation DAP concomitante, du moins pour les classes de 10e.

- Stages de formation

Comme des élèves de formations différentes sont régulièrement regroupés en auditoires pour les modules de l’enseignement général, il arrive fréquemment qu’une partie de l’auditoire soit absente pendant plusieurs semaines pour raison de stage. Cette situation provoque des problèmes pédagogiques et organisationnels tant pour les enseignants que pour les élèves concernés.

A la fin de la rencontre, il a été convenu avec le directeur du SFP que le projet de règlement grand-ducal concernant l’évaluation et la promotion dans le régime de la formation professionnelle sera envoyé pour avis au SEW/OGBL dès sa publication au cours du mois de décembre 2017 et qu’une nouvelle rencontre aura lieu au cours du mois de janvier 2018.

Communiqué par le syndicat Education et Sciences (SEW) de l’OGBL
le 24 novembre 2017

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.