6 décembre 2012

Communiqué de la CES

Le nouveau paquet emploi pour les jeunes proposé par la Commission : un engagement positif à poursuivre

La Confédération européenne des syndicats (CES) accueille favorablement le nouveau paquet emplois jeunes que vient de présenter la Commission européenne. La situation des jeunes est en effet dramatique. Aujourd’hui, plus de 5,5 millions d’entre eux sont sans-emploi. Les taux de chômage des jeunes doublent, sinon triplent ceux de la population en général. Les niveaux de précarité sont eux-aussi devenus insoutenables avec la multiplication des contrats à durée déterminée, des contrats à temps partiel et des stages qui remplacent trop souvent des emplois existants. Au-delà de ce constat, il est important de relever que, d’après les estimations d’Eurofound évoquant les NEETS (jeunes ni en emploi, ni en formation, ni en éducation), le coût annuel de l’inaction, face à cette situation, se monte à 153 milliards pour l’UE !

Engagée depuis plusieurs années sur ces dossiers, la CES se félicite de propositions telles que la garantie jeunes, une mesure qu’il faudra pérenniser et considérer comme un investissement. Compte tenu de l’urgence et de l’importance de la situation, cet engagement devra se traduire par des moyens appropriés, notamment au niveau du Fonds social européen et d’autres Fonds structurels.

Par ailleurs, si les stages peuvent constituer un tremplin vers l’emploi, un cadre de qualité s’impose, vu certains abus recensés.

Cependant, et face à l’ampleur de la crise européenne, il convient de s’attaquer à la question de l’emploi de manière plus globale et en finir avec les politiques aveugles d’austérité en sortant de la crise par le haut avec des réelles politiques de relance et d’investissement pour des emplois soutenables de qualité.

Patrick Itschert, Secrétaire général adjoint conclut: “Nous ne pouvons sacrifier une, voire deux générations entières en Europe. Autorités publiques et partenaires sociaux doivent prendre leurs responsabilités et être capables de répondre aux préoccupations fondamentales exprimées par les jeunes. La CES renouvelle à ce sujet son engagement dans la négociation actuelle avec le patronat d’un cadre d’actions pour les jeunes”.

05/12/2012

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.