4 novembre 2014

Le chantier du Parlement européen: une zone de non-droit ?

travailleursDepuis le début du chantier «Konrad Adenauer (KAD)» au Kirchberg, les droits des salariés en matière de temps de travail sont bafoués par leurs responsables. Ce chantier, dont le gros-œuvre est réalisé par une association momentanée composée des sociétés Soludec SA, CDCL SA, Poeckes SARL, Costantini SA, CLE SA, Lux TP SA, Perrard et dont le Parlement européen est le maître d’ouvrage, est devenu une zone de non-droit.

Ces entreprises obligent une partie des salariés sur ce chantier à travailler en poste (en rotation). L’OGBL et ses délégués ont critiqué cette pratique étant donné qu’elle ne respecte pas les dispositions de la convention collective de travail «Bâtiment et Génie civil» et constitue une atteinte grave aux droits des délégués et des salariés du secteur. La convention collective prévoit des temps fixes de travail et toute modification de ces horaires doit être faite en accord avec la délégation du personnel ou à défaut, avec les salariés concernés. Or, ceci n’est pas le cas.

Malgré les interventions écrites de l’OGBL et de ses délégués, les responsables du chantier continuent à forcer les salariés à travailler en poste et en décalé sans respecter les dispositions légales en vigueur. Ces agissements sont inacceptables. Dans cette situation, les salariés sont à la merci de leurs employeurs. Le fait que ce chantier soit un chantier européen rend cette situation encore plus dramatique, car le respect des droits des salariés devrait être un souci primordial au niveau de la politique européenne.

Dès lors, l’OGBL demande un arrêt immédiat du travail posté/décalé et exige que la convention collective soit respectée à la lettre. Afin de garantir le respect de cette convention collective, qu’il s’agisse de sociétés nationales ou étrangères, l’OGBL et ses délégués interviendront de suite auprès de l’Inspection du Travail et des Mines afin que celle-ci contrôle le chantier.

Communiqué par le syndicat Bâtiment, Artisanat du Bâtiment et Constructions métalliques le 4 novembre 2014

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.