16 juillet 2014

L’atout de la place financière, ce sont ses salariés et leurs compétences!

Une délégation de l’OGBL, composée de Véronique Eischen, membre du bureau exécutif, de Serge Schimoff, président du syndicat Banques et assurances (SBA), de Marcello Magliulo et Jean-Didier Frey, vice-présidents du SBA ainsi que de Francis Capitani, président de la section d’entreprise OGBL/BGL et conduite par André Roeltgen, secrétaire général de l’OGBL, a été reçue récemment par le ministre des Finances, Pierre Gramegna, pour un échange de vues sur l’avenir de l’emploi dans le secteur bancaire et financier au Luxembourg.

L’OGBL a tout particulièrement attiré l’attention du ministre sur le fait que l’un des atouts de la place financière – que le programme gouvernemental, par exemple, oublie totalement de mentionner – réside dans la compétence et les qualifications des salariés actifs dans ce secteur. Alors que les activités bancaires et financières connaissent actuellement au Luxembourg d’importantes évolutions, l’OGBL estime qu’il s’avère plus que nécessaire d’anticiper les tendances à venir, afin de pouvoir mener une politique de l’emploi responsable dans ce secteur et, le cas échéant, réorienter à temps les salariés concernés vers des nouvelles activités.

Au vu des très bons résultats que continue d’afficher le secteur, le ministre s’est voulu relativement rassurant quelles que soient d’ailleurs les activités observées. Le ministre relève toutefois une évolution de la clientèle – de plus en plus exigeante et internationalisée – en ce qui concerne la banque privée (Private Banking). Une évolution qui entraîne une redistribution des cartes entre établissements et qui a un impact direct sur les emplois.

Pour l’OGBL, la reconversion des salariés affectés par le processus de restructuration que connaît la place financière doit faire l’objet d’une attention particulière. L’OGBL estime d’ailleurs que c’est là un élément fondamental pour lutter concrètement contre le chômage et regrette dans ce contexte de ne pas trouver de soutien de la part des employeurs qui, visiblement, ne respectent même pas l’accord sur la formation de réorientation, prévu dans la convention collective du secteur bancaire, en cas de licenciements économiques.

L’OGBL a lancé dans ce contexte un appel au gouvernement afin qu’il se saisisse de cette question et qu’il lui donne également une dimension politique. L’OGBL plaide pour la mise en place au niveau sectoriel d’instruments agissant préventivement et facilitant les reconversions professionnelles, comme par exemple l’instauration d’une plateforme regroupant les partenaires sociaux dont la mission pourrait précisément être d’anticiper les évolutions en matière d’emploi au sein des différents établissements ainsi que d’offrir, bien au-delà du cadre restreint de l’entreprise d’origine, des voies de reconversion aux salariés concernés par un plan social.

Le ministre s’est montré très attentif aux préoccupations et réflexions de l’OGBL. Il s’est d’ailleurs dit très intéressé à examiner de plus près la question du maintien dans l’emploi des salariés affectés par la restructuration de la place financière. Concernant les outils envisageables à cet effet, le ministre a toutefois souligné que cette question dépassait ses seules attributions et qu’une concertation interministérielle s’avérerait donc nécessaire sur ce point.

L’OGBL a enfin attiré l’attention du ministre sur le fait que les syndicats ont été systématiquement exclus des organes de concertation sectoriels mis en place ces dernières années par le gouvernement en vue de (re)dynamiser l’économie luxembourgeoise. Cela vaut également pour le Haut Comité de la place financière. L’OGBL estime pourtant qu’en matière d’emploi et de formation, il pourrait évidemment apporter une plus-value aux réflexions qui y sont menées.

Prenant bonne note de la requête de l’OGBL, le ministre a fait savoir qu’il envisagerait sérieusement d’associer le syndicat aux travaux du Haut Comité de la place financière portant sur les questions d’emploi et de qualifications.

Communiqué par l’OGBL
le 16 juillet 2014

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.