24 octobre 2012

Compagnies low cost

Exploitation des salariés dans le ciel

Les compagnies aériennes à bas coûts ont le vent en poupe. Le Luxembourg n’est plus épargné par ce phénomène puisque Easyjet assure des vols sur la ligne Luxembourg-Londres depuis le 29 octobre et constitue ainsi une concurrence directe pour les 3 compagnies aériennes normales qui desservent cette ligne, dont Luxair.

L’OGBL et la Fédération Européenne des Travailleurs du Transport (ETF) ont organisé le 23 octobre une conférence sur ce sujet.

Les conférenciers étaient François Ballestero de l’ETF et le professeur Peter Turnbull de la Cardiff University qui a réalisé une étude sur les compagnies low cost.

La part de marché des compagnies low cost est désormais de 43% en moyenne dans l’UE. Cette pénétration en Europe est plus forte que dans le reste du monde.

Les compagnies low cost ont une gestion des ressources humaines scandaleuse. Elles proposent des contrats précaires, imposent les congés, recrutent par l’intermédiaire d’agences des employés à qui on va demander de travailler seulement pendant les 9 mois de l’année où les vols sont nombreux. Elles acquièrent un avantage compétitif en exploitant leur personnel.

Selon le Pr Turnbull, Ryanair est le pire des exemples. Beaucoup de frais sont à la charge des employés. Entre la formation que l’employé doit payer lui-même, les frais d’uniformes et de logement, on arrive à un salaire moyen de seulement 500 euros par mois après déduction de ces frais!

En général, la présence syndicale n’est pas tolérée dans ces compagnies. Les employés n’ont pas le droit de parole.

Easyjet dit vouloir travailler avec les syndicats, mais la société demande à ses employés une extrême flexibilité que les syndicats ne pourraient jamais accepter. Est-ce que Easyjet va essayer de reproduire au Luxembourg cette flexibilité? Le personnel va-t-il être embauché localement, ou dans un autre pays? Hubert Hollerich de l’OGBL répond à cette question: «Easyjet a déjà annoncé qu’elle ne créera pas d’emplois au Luxembourg.»

Voir l’étude: « Le développement du modèle à bas coût dans l’industrie de l’aviation civile européenne » (PDF en langue anglaise)

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.