12 juin 2013

Entrevue OGBL-ministre Mars Di Bartolomeo: améliorations dans les soins dentaires de base en faveur des jeunes

Lors d’une récente entrevue entre une délégation de l’OGBL, conduite par Carlos Pereira, membre du Bureau exécutif responsable des dossiers de la sécurité sociale, et le ministre de la Santé et de la Sécurité sociale, Mars Di Bartolomeo, il a été question notamment d’améliorations futures en matière de soins dentaires. Le ministre a informé les représentants de l’OGBL qu’il s’engage actuellement à procéder dans le cadre d’une convention « prévention » avec la CNS à l’abolition de la participation patient dans les soins de base dentaires pour tous les enfants et adolescents jusqu’à l’âge de 18 ans accomplis. En ce qui concerne les soins orthodontiques (Zahnspangen), le ministre a annoncé une aide suivant des critères sociaux.

Un très large éventail de sujets a été traité lors de cette entrevue constructive dont notamment la préretraite après 20 années de travail posté et de nuit, l’assurance-dépendance, le plan hospitalier, les dispenses de travail dans le secteur soins et santé, les urgences dans les hôpitaux ainsi que les maisons médicales.

Préretraite des travailleurs postés et de nuit

En ce qui concerne la préretraite après 20 années de travail de nuit posté et de nuit, Carlos Pereira a fait valoir que la réforme du système d’assurance-pension contraint ces personnes de travailler plus longtemps pour avoir les mêmes prestations que sous l’ancien système (avant 2013). Ce qui serait contraire aux annonces préalables du gouvernement comme quoi cette catégorie de salariés ne souffrirait aucun désavantage avec cette réforme. Dans ce contexte, le ministre a évoqué l’augmentation de la part fondamentale, une plus grande flexibilité dans la préretraite pour travail posté et les améliorations prévues concernant la formule travail partiel/retraite partielle.

Plan hospitalier

Concernant le plan hospitalier, le ministre a annoncé que l’avant-projet du plan hospitalier ainsi que la carte sanitaire seraient prêts avant les vacances d’été. Selon le ministre, les changements ne devraient pas impacter le nombre de salariés dans le secteur, ni leurs conditions de travail.

En ce qui concerne la clinique Ste. Marie, de nouvelles missions lui seront attribuées.

Lors de cette entrevue, l’OGBL a insisté sur les problèmes constatés dans les urgences au Grand-Duché de Luxembourg, spécialement en ce qui concerne les longues durées d’attentes. Le ministre a annoncé un audit sur le fonctionnement des urgences et des maisons médicales en vue d’assurer une meilleure complémentarité.

L’assurance-dépendance remise sur le métier

Par rapport à la réforme éventuelle de l’assurance-dépendance, le premier souci recherché sera la qualité des prestations. Le rapport récemment publié par l’Inspection générale de la Sécurité sociale doit apporter des pistes de réflexions pour assurer la pérennité de ce pilier important de la Sécurité sociale.

Les discussions sur cette réforme devront débuter dans les prochaines semaines pour aboutir avec un avant-projet de loi.

Selon la délégation de l’OGBL cette réforme ne devrait pas remettre en cause le système actuel ni en défaveur des bénéficiaires de l’assurance dépendance ni aux dépens du personnel du secteur en question.

Convertir la pré-retraite solidarité en un instrument de lutte contre le chômage des jeunes

Enfin, en marge de la discussion, il a aussi été question de la pré-retraite solidarité que le gouvernement souhaite abolir.

L’OGBL propose de maintenir le système, mais de le convertir en une sorte de contrat intergénérationnel. C’est-à-dire, qu’une entreprise qui souhaite faire partir un salarié âgé en pré-retraite solidarité trois ans avant l’âge légal de départ à la retraite, doit embaucher un jeune demandeur d’emploi inscrit à l’ADEM. Il faudrait juste modifier la loi en question sur ce point : conditionner l’embauche au fait que le candidat, en plus d’être inscrit à l’ADEM, ne dépasse pas un certain âge. On pourrait, par exemple, fixer l’âge « du jeune demandeur d’emploi » à 27 ans accomplis.

Après ce vaste tour d’horizon sur les sujets d’actualité en matière de santé et de sécurité sociale en général, les deux parties ont exprimé le désir de continuer l’échange de vue prochainement sur des sujets spécifiques.

Communiqué par l’OGBL
le 12 juin 2013

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.