11 juillet 2012

Politique industrielle

Echange de vues entre l’OGBL et le ministère de l’Economie

Sur demande de l’OGBL, une réunion de travail a été organisée le lundi 9 juillet au ministère de l’Economie et du Commerce extérieur. Ont participé à cette réunion l’ensemble des secrétaires centraux de l’OGBL responsables pour l’industrie ainsi que des collaborateurs du ministre de l’Economie et du Commerce extérieur relevant des directions de l’industrie, de la recherche, de la logistique et des nouvelles technologies.

Ce large échange de point de vues, fort intéressant et constructif, a permis d’un côté d’éclairer les secrétaires syndicaux sur les diverses politiques que le ministre souhaite mettre en œuvre et d’un autre côté de rappeler les attentes de l’OGBL en la matière.

Ces attentes ont trait notamment à la politique industrielle liée à la thématique des mutations sectorielles en relation avec le «virage vert» et les nouvelles opportunités industrielles découlant de ce dernier. Les discussions ont également porté sur les écotechnologies et les nouveaux matériaux (par exemple dans le domaine de la construction), la problématique de l’énergie, la logistique, l’importance d’attirer des activités à haute valeur ajoutée, la formation existante et celle à mettre en place pour les métiers du futur.

Les grandes lignes de la politique industrielle actuelle peuvent se résumer ainsi: Depuis plusieurs années le ministère procède par approche sectorielle ciblée (par exemple recherche en matière de technologies de la santé), analyse des infrastructures existantes ou à mettre en place et implémentation concrète via divers projets. En ce qui concerne plus particulièrement le secteur de l’industrie, les efforts du ministère visent avant tout à garder et à développer l’existant et donc à porter une attention particulière aux filières de l’automobile et de la plasturgie. Tout en soutenant cette démarche par rapport à l’existant, l’OGBL regrette néanmoins que le gouvernement ne se dote pas d’une politique industrielle plus ambitieuse et plus volontariste favorisant le développement du tissu industriel.

Un ensemble de mesures (même positives) ne fait pas pour autant une politique industrielle et plusieurs défis restent à relever. Un sujet qu’il faudra certainement aborder à l’avenir tant au niveau européen que luxembourgeois: Faire prendre conscience à tous que l’industrie continue à jouer un rôle-clé dans une économie moderne. Nous avons besoin d’une stratégie de développement par l’industrie; il faut remettre la finance au service de la production et continuer à développer le tissu industriel.

Communiqué par l’OGBL
le 11 juillet 2012

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.