10 décembre 2019

Secteur du nettoyage

Deuxieme piquet de protestation des agents de nettoyage travaillant dans les bâtiments de la Commission européenne

vignette_nettoyage_piquetLes agents de nettoyage travaillant dans les bâtiments de la Commission européenne manifestent, le 10 décembre, deux mois après leur premier piquet de protestation, pour dénoncer la dégradation de leurs conditions de travail.

Les agents de nettoyage avaient déjà organisé, avec le soutien de l’OGBL, un piquet de protestation le 8 octobre 2019 pour dénoncer les cadences infernales, la réduction de personnel et la dégradation des conditions de travail dont ils sont victimes depuis que la Commission européenne a modifié son cahier des charges dans 7 bâtiments à Luxembourg où l’entreprise ISS Facility Services S.A. a repris les chantiers.

Depuis le premier piquet, le syndicat Nettoyage de l’OGBL a été reçu par les responsables de l’Office Infrastructures et Logistique (OIL) des bâtiments de la Commission européenne au Luxembourg ainsi que par les responsables de la société ISS Facility Services S.A. à trois reprises.

Mais les agents de nettoyage sont toujours au bout du rouleau en raison des mauvaises conditions de travail et ne constatent aucune amélioration sur le terrain. Toutes les parties disent avoir de grandes difficultés pour trouver des solutions rapides et efficaces.

La Commission européenne, bien que rejetant toute la responsabilité sur la société ISS, s’est engagée à faire une propre évaluation et est revenue vers l’OGBL, sans pour autant avoir trouvé une solution. Le syndicat Nettoyage de l’OGBL a été informé que «OIL ne peut ni intervenir dans la gestion interne d’ISS, ni imposer une méthode de travail ou un nombre de personnel de nettoyage par bâtiment. OIL a toutefois été rappelé à ISS les dispositions contractuelles, notamment sur les méthodes de nettoyage» et que «suite à la manifestation, ISS nous a présenté une liste de pistes d’amélioration. Une majorité de ces pistes n’ont pu être suivies car elles remettraient en cause les conditions du marché initial, ce qui n’est pas conforme aux règles d’attribution des marchés publics».

La société ISS indique, quant à elle, faire tout ce qui est dans ses moyens pour améliorer les conditions de travail de ses salariés, mais qu’elle ne peut pas s’engager aujourd’hui à augmenter le personnel. Le problème ne réside pas selon l’entreprise dans le manque de personnel, mais plutôt dans l’incompréhension par les agents de nettoyage des méthodes de travail à appliquer. Les responsables disent également faire face à un taux d’absentéisme jamais vu. L’absentéisme, considéré par le management d’ISS comme un manque de volonté, inquiète l’OGBL car il traduit en réalité un épuisement physique et mental de nombreux salariés.

Rappelons que depuis le début de l’année, le budget de la Commission européenne a été réduit, entrainant une réduction de personnel, d’heures de service, de matériel et de produits. L’OGBL souligne l’urgence de cette situation: les cadences et la pression que subissent les salariés mettent en péril leur santé et leur sécurité sur le lieu de travail et des mesures concrètes doivent être prises au plus vite. Personne ne peut rester indifférents à la mobilisation des salariés et à leurs cris d’alerte. Il est trop simple de rejeter la faute sur des agents qui «ne comprennent pas leurs tâches». Nombre de salariés travaillent dans ces bâtiments depuis de nombreuses années, et n’avaient jusqu’à aujourd’hui, jamais rencontré de problèmes.

Deux mois après le premier piquet, les agents de nettoyage travaillant dans les bâtiments de la Commission européenne, se mobilisent donc à nouveau le 10 décembre 2019 avec le soutien de l’OGBL. Le syndicat Nettoyage de l’OGBL exige qu’ISS Service Facility ainsi que la Commission européenne prennent leurs responsabilités et veillent à ce que les économies budgétaires ne soient pas faites sur le dos des droits des salariés. Il est urgent de prendre les revendications des salariés au sérieux et d’augmenter le personnel pour ainsi réduire l’intensité des cadences de travail.

Communiqué par le syndicat Nettoyage de l’OGBL
le 10 décembre 2019


10/12/2019 – Piquet de protestation des agents de nettoyage des bâtiments de la CE



Après un premier piquet le 8 octobre 2019, les agents de nettoyage de la société ISS Service Facility travaillant dans les bâtiments de la Commission européenne dénoncent une nouvelle fois leurs conditions de travail. (Gasperich, le 10 décembre 2019)

Intervenante : Estelle Winter, secrétaire centrale du syndicat Nettoyage de l’OGBL

 

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.