30 août 2012

Luxguard Bascharage

Deuxième manifestation de protestation le 3 septembre à Bascharage

Chez Luxguard Bascharage, les négociations pour le renouvellement de la convention collective ont débuté en octobre 2011 et ont échoué devant l’Office national de conciliation en date du 27 juin 2012.

Depuis lors, la direction n’a fait aucune ouverture qui permettrait de trouver une solution autour de la table de négociation. Bien au contraire: la production ayant repris de plus belle et afin de satisfaire ses clients, la direction exige de ses salariés de faire des heures supplémentaires exagérées, sans reconnaissance dans la convention collective.

De ce fait, l’OGBL et les salariés ont décidé d’augmenter leur pression avec une

deuxième manifestation de protestation
qui aura lieu lundi, le 3 septembre à Bascharage
de 13h00 à 15h00
(rassemblement au Parking Bëschfest et cortège jusqu’à l’usine)

point-presse au parking Bëschfest à 15h00

Depuis que le conflit a éclaté au sujet des améliorations qualitatives et financières de la convention collective et de son alignement aux conventions existantes dans les deux autres unités du groupe, des cas d’harcèlement moral sont quotidiennement à l’ordre du jour dans cette entreprise. La direction s’obstine à minimiser ces faits et refuse même aux personnes harcelées de se faire assister par leur conseil syndical lors des entretiens. Si cette situation de non-dialogue devait perdurer, le personnel et ses représentants se verraient obligés de faire appel aux dirigeants américains pour connaître leur approche dans ce conflit.

Le délai de conciliation expire le 24 septembre 2012 à minuit, si aucun accord n’est trouvé, la grève ne sera plus à exclure !

Communiqué le 30 août 2012
par le Syndicat Bois, Caoutchouc, Céramique, Chimie, Ciment, Papier, Plastique, Textiles et Verre

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.