21 juillet 2021

ArcelorMittal

Des salariés pressés comme des citrons — L’OGBL lance un SOS « Maintenance en détresse »

Photo_casque_AM_autocollant_SOS_Maintenance_en_detresseL’OGBL constate que la situation se détériore au niveau de la maintenance sur les sites d’ArcelorMittal. Les réorganisations et les rationalisations se succèdent et laissent derrière elles un triste bilan. En matière de sécurité et au niveau des problèmes techniques, les chiffres sont aujourd’hui dans le rouge. L’OGBL demande un changement de cap et exige des actions immédiates !

Ce que subissent les salariés chargés de la maintenance sur les sites de production est symptomatique pour l’ensemble des salariés de la sidérurgie au Luxembourg. En voulant faire toujours plus avec moins, cela finit par casser. Pour l’OGBL, cette stratégie a pour conséquence de détériorer les conditions de travail, l’ambiance sur le terrain, d’augmenter le nombre de maladies et les risques d’accidents. Cela a également des conséquences sur le bon fonctionnement des usines.

Bien qu’ArcelorMittal ne cesse de rappeler que la maintenance reste une priorité, l’OGBL et les salariés constatent sur le terrain que les moyens y manquent. Aussi bien les investissements pour garantir le bon fonctionnement des installations que les investissements dans l’humain pour renforcer les équipes et leur permettre de fonctionner correctement. ArcelorMittal ne recrute pas assez, ne forme pas assez et ne valorise pas suffisamment ses salariés. Les équipes sont de plus en plus limitées et les salariés sont pressés comme des citrons!

Dans ce contexte, l’OGBL demande des actions immédiates pour redresser la barre. L’OGBL a identifié des solutions qui valent pour tous les départements et qu’ArcelorMittal se doit d’implémenter sans attendre avec la collaboration des représentants du personnel:

  • Renforcer les équipes en recrutant plus de salariés
  • Améliorer les conditions de travail et l’ambiance sur le terrain
  • Améliorer l’attractivité des métiers et valoriser les salariés en place
  • Plus et mieux former en assurant la transmission des savoirs
  • Investir plus (d’argent) dans la maintenance, les installations et les actions communes afin d’améliorer la santé et la sécurité.

L’OGBL tient à rappeler que cette situation ne concerne pas uniquement le Luxembourg. Le 30 mars dernier, les syndicats à travers le monde sous la bannière d’IndustriAll Global Union, dont l’OGBL fait partie intégrante, ont dénoncé un triste état des lieux: les conditions de santé et de sécurité au sein des activités d’ArcelorMittal se dégradent avec un nombre croissant de décès.

Le dernier décès répertorié remonte au 16 juillet 2021 en France dans le cadre d’une opération de maintenance. Il s’agit du 16e décès pour 2021 au sein du groupe. Jusqu’à aujourd’hui, il n’y a pas encore eu de drame au Luxembourg, mais pour combien de temps encore si rien n’est fait?

Communiqué par le syndicat Sidérurgie et Mines de l’OGBL
le 21 juillet 2021

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.