1 octobre 2013

Vote en faveur de la sécurité aérienne en Europe

Des journées de travail de 22 heures ne sont plus d’actualité

pilote Le Syndicat Aviation civile de l’OGBL salue la décision prise en date du 30 septembre 2013 par les membres de la Commission Transports du Parlement européen qui ont, par le biais d’une résolution, rejeté majoritairement (21 voix pour, 13 voix contre) la proposition de la Commission européenne visant une nette dégradation des limitations du temps de vol des agents de cabine et des pilotes.

Les propositions de texte de la Commission européenne, soutenues notamment par le Royaume-Uni et par l’Irlande, auraient permis des journées de travail allant jusqu’à 22 heures. Selon la réglementation actuelle, des journées de travail allant jusqu’à 18 heures sont possibles. Plusieurs experts scientifiques ont mis en garde contre le projet de la Commission et ont rendu attentifs aux problèmes de santé liés à la fatigue excessive à laquelle le personnel navigant aurait été exposée.

Le vote de la Commission Transports du Parlement européen est clairement un vote en faveur de la sécurité du personnel navigant et des passagers.

Dans une prochaine étape, la résolution adoptée par la Commission Transports sera soumise au vote d’une session pléniaire du Parlement européen, et cela probablement dans la semaine du 21 octobre 2013.

L’OGBL a soutenu activement les efforts menés par l’ETF (European Transport Workers’ Federation) pour contrecarrer les plans de la Commission visant une dégradation des conditions de travail du personnel navigant. Dans ce contexte, l’OGBL est intervenu auprès des six députés européens luxembourgeois en date du 6 septembre 2013 pour les sensibiliser à la problématique.

Communiqué par le Syndicat Aviation civile de l’OGBL
le 1er octobre 2013

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.