11 juin 2013

Conciliation Luxair: piquet de protestation devant le ministère du Travail le 20 juin 2013 à 14h00

Copyright LuxairGroupLe lundi 10 juin 2013 s’est tenue la première réunion devant l’Office national de conciliation concernant le litige entre les syndicats et la société Luxair dans le cadre du renouvellement des conventions collectives de travail (CCT).

En date du 29 octobre 2012, Luxair a dénoncé les CCT. Suivant le Code du travail, les CCT actuelles resteront en vigueur jusqu’au 1er octobre 2013. Les syndicats ont proposé de reconduire les CCT actuelles sans revendications supplémentaires (ronde zéro)  pour une durée à définir, et de négocier des avenants visant à améliorer la situation de la société sans toucher aux acquis des salariés. La société exigeait que les syndicats fassent d’abord des concessions, notamment au niveau des horaires de travail et des salaires, avant de commencer les négociations. Suite à cette attitude peu constructive, voire inacceptable de la part de la société, les syndicats ont donc saisi l’ONC.

La réunion du 10 juin n’a malheureusement pas permis de trouver un terrain d’entente. Bien que les syndicats aient marqué leur accord pour prolonger la CCT de six mois afin de pouvoir commencer immédiatement les négociations dans un climat serein, la direction s’est montrée peu constructive. Il s‘est avéré que les assesseurs patronaux de l’ONC ont activement influencé le débat, ce qui ne correspond pas vraiment à leur mission, mission qui est définie dans le Code du travail. La direction a proposé deux variantes qui permettraient, selon eux, de trouver un accord éventuel:

a)       les CCT actuelles seraient prolongées jusqu’au 31 décembre 2013 mais expireraient définitivement le 1er janvier 2014. Dans une telle éventualité, la direction serait d’accord pour charger un expert de l’élaboration d’une construction juridique correspondante. Cette variante ne prévoit plus de procédure de conciliation.

b)      les CCT actuelles seraient prolongées jusqu’au 31 mars 2014 sous condition que les syndicats marquent leur accord avec une abrogation de la grille de salaire, ce qui reviendrait à un gel des salaires pendant une durée indéterminée.

Pour les syndicats contractants les deux variantes sont inacceptables.

Une prochaine réunion à l’ONC aura lieu le jeudi 20 juin 2013 à 14h30 au ministère du Travail.

Les syndicats contractants ont l’impression que le côté patronal n’est pas intéressé par un accord. Afin d’augmenter la pression, ils organiseront un piquet de protestation le même jour, 20 juin 2013, à partir de 14h00 devant le ministère du Travail, 26, rue Sainte-Zithe.

Communiqué le 11 juin 2013

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.