20 mai 2015

Dussmann Service Sàrl

C’est pas du propre!

Dussmann_manif

Le 19 mai 2015, la délégation du personnel de Dussmann Service Sàrl et l’OGBL ont organisé un piquet de protestation devant l’entreprise suite aux atteintes récurrentes du non-respect des droits syndicaux.

En effet, la société refuse que le conseiller externe du syndicat ait accès à l’entreprise et l’empêche donc d’accomplir sa mission de défense et d’assistance à la délégation du personnel et aux salarié(e)s dont elle a été chargée.

L’OGBL a immédiatement réagi et averti la direction de Dussmann que le syndicat n’allait en aucun cas accepter une remise en cause de la liberté fondamentale des salarié(e)s de défendre leurs intérêts.

L’attitude de Dussmann Service Sàrl est carrément inacceptable.
Une plainte a par ailleurs été déposée à l’Inspection du travail et des mines.
La délégation du personnel et l’OGBL demandent dans l’intérêt du bon fonctionnement de l’entreprise et de la paix sociale de collaborer de manière loyale.
Nous disons stop aux pressions récurrentes sur les délégués du personnel, comme sur les salariés de l’entreprise Dussmann.

L’OGBL est prêt à discuter avec la direction de Dussmann, mais le choix du conseiller externe n’est pas négociable.

Convention collective de travail

Nous rappelons que l’OGBL essaie depuis deux ans, ensemble avec le LCGB, de négocier une convention collective de travail pour les salariés du nettoyage et que nous n’avons reçu aucune proposition de la Fédération des entreprises de nettoyage jusqu’au 10 mars 2015, où l’OGBL a réçu une lettre de la Fédération des entreprises de nettoyage relative à la convention collective de travail pour le personnel du secteur du nettoyage de bâtiments.
Cette lettre précise que les employeurs du nettoyage se trouvent confrontés aux conséquences d’un vide juridique qui pose problème aux salariés et employeurs. La fédération demande que les partenaires sociaux élaborent de concert un avenant visant à prolonger temporairement et rétroactivement la validité de la convention collective de travail qui se trouve actuellement caduque et totalement dépourvue d’effet.
La fédération propose de définir et d’arrêter le jour de la signature d’un avenant, un calendrier des négociations afin que celles-ci se voient immédiatement remises à l’ordre du jour, comme chacune des revendications de part et d’autre puisse être discutée point par point.

Le Syndicat Services privés de Nettoyage, d’Hygiène et d’Environnent de l’OGBL a répondu en date du 20 mars 2014 à la Fédération des entreprises de nettoyage en indiquant que nous saluons la disposition de discuter point par point les revendications de part et d’autre.
Il est évident que l’OGBL n’est pas opposé au dialogue social. Ce que nous avions souligné d’ailleurs lors de nos différentes rencontres.
Formellement, nous avons écrit que nous étions prêts à rencontrer la fédération dans les meilleurs délais afin d’arrêter un calendrier de négociations serré pour avancer très vite dans les discussions et surtout de pouvoir signer une nouvelle convention collective de travail pour les salariés de notre secteur dans un avenir proche.
Une rencontre a eu lieu le 20 avril 2015.
Nous nous sommes présentés à cette entrevue afin d’expliquer qu’un avenant zéro ne serait pas acceptable pour l’OGBL. Lors de l’entrevue, la proposition de la fédération était simplement une prolongation de la convention actuelle, soit un avenant à zéro.
Les syndicats OGBL et LCGB ont refusé cette proposition.

Une fois encore, l’OGBL n’est pas opposé au dialogue social, nous sommes prêts à discuter et nous avons proposé le prolongement de la convention collective mais, seulement dans les conditions suivantes :

  • Une compensation financière pour les salarié(e)s du secteur
  • La fixation d’un calendrier de négociation.

La semaine dernière nous avons reçu une nouvelle proposition de date par la Fédération des entreprises de nettoyage et nous avons accepté cette entrevue pour le 8 juin prochain.

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.