8 mars 2016

Briser les murs de verre! Le 8 mars – Journée internationale de la femme

break_the_glass_wallÀ l’occasion de la Journée internationale de la femme, la Confédération européenne des syndicats (CES) a demandé aux hommes et aux femmes de briser les murs de verre qui les séparent dans différentes activités professionnelles et de parvenir à une plus grande égalité hommes-femmes sur le marché du travail.

Les femmes continuent d’être freinées

- non seulement par les plafonds de verre qui empêchent leur progression hiérarchique,
- mais aussi par les murs de verre, qui les confinent dans des emplois particuliers et les excluent d’autres activités.

Les chiffres sont clairs:

- 4 % des chauffeurs, des ouvriers du bâtiment et des mécaniciens sont des femmes;
- 18 % des ingénieurs et des informaticiens sont des femmes;
- 80 % des enseignants et des professionnels de la santé sont des femmes;
les femmes sont plus nombreuses que les hommes dans la restauration, le nettoyage, les soins de santé, les emplois de bureau et de caisse;
- 4 % des directeurs généraux des entreprises cotées en bourse sont des femmes, et celles-ci ne représentent que 22 % des membres des conseils de surveillance.

Entre 2005 et 2010, la ségrégation professionnelle fondée sur le genre s’est même accrue à travers l’Europe!

«Nous devons briser les murs de verre. Les femmes sont surreprésentées dans des professions moins bien rémunérées que les emplois occupés principalement par des hommes, ce qui explique essentiellement la moyenne de 16 % d’écart salarial entre les hommes et les femmes à travers l’Europe. Des efforts doivent être consentis pour permettre aux femmes d’accéder aux emplois occupés principalement par des hommes, de conserver ces emplois et d’y progresser. De même, les salaires et les conditions de travail doivent être améliorés dans les secteurs majoritairement occupés par des femmes» a declaré Luca Visentini, Secrétaire général de la CES.

«Aucun pays en Europe n’est exempt de ségrégation professionnelle fondée sur le genre – des plafonds et des murs de verre nous séparent. C’est déplorable, pour les femmes et pour les hommes. Des talents sont gaspillés, littéralement à une échelle industrielle. Mettre fin à la ségrégation professionnelle fondée sur le genre doit être l’une des priorités d’une stratégie européenne pour l’égalité hommes-femmes, qui ne s’est pas encore matérialisée, malgré les appels des syndicats» a déclaré Montserrat Mir, Secrétaire confédérale de la CES

Communiqué le 8 mars 2016

>> Informations de référence : une nouvelle méthode pour comprendre la ségrégation professionnelle (PDF)

 

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.