30 janvier 2017

Comité exécutif de la CES

Accord sur le vieillissement actif et l’implication syndicale dans le Semestre européen

Le Comité exécutif de la Confédération européenne des syndicats (CES), s’est tenu les 14 et 15 décembre à Bruxelles. A cette occasion, Katja Lehto-Komulainen a été élue au poste de Secrétaire générale adjointe en remplacement de Veronica Nilsson qui a démissionné pour des raisons familiales. Katja Lehto-Komulainen est Finlandaise et possède une riche expérience de par son travail à l’Organisation centrale des syndicats finlandais (SAK) dont elle est actuellement la responsable des affaires internationales. Elle est entrée en fonction en janvier 2017.
Renforcer l’agenda social de la gouvernance économique reste un objectif central pour le mouvement syndical. Pour assurer une plus grande influence syndicale dans le processus du «Semestre européen», la CES demande les positions syndicales puissent être exprimées devant les organes européens et nationaux lors de l’élaboration de politiques budgétaires dans le cadre de ce qu’il est convenu d’appeler le semestre européen.
La CES vient de négocier un accord avec les organisations patronales européennes sur le vieillissement actif, qui prévoit des actions pour permettre aux travailleurs âgés de rester sur le marché du travail jusqu’à l’âge légal de la retraite. Basé sur la solidarité intergénérationnelle, l’accord a comme objectif de mettre en place des mesures au niveau national, sectoriel et de l’entreprise, qui garantissent un environnement de travail sain et qui mettent l’accent sur le développement continu des compétences. Le Comité du Dialogue social fera le suivi de la mise en œuvre de cet accord au niveau national. L’accord va être signé officiellement au début de l’année 2017 par les partenaires sociaux européens.
Le Comité exécutif de la CES a par ailleurs discuté les points suivants:
•    L’attitude de la CES par rapport à la politique commerciale de l’Union européenne.
•    L’adaptation d’une résolution sur les priorités syndicales pour une stratégie commune sur les salaires minimaux en Europe.
•    L’approche syndicale européenne par rapport au développement du phénomène des travailleurs dits indépendants.
•    Le rôle des comités d’entreprises européennes dans l’ère du numérique.
•    La protection des travailleurs en cas de faillite d’une entreprise.
•    La situation des lanceurs d’alerte.
•    La proposition de la Commission sur l’assiette commune consolidée pour l’impôt des sociétés.
Le Luxembourg était représenté au Comité exécutif de la CES par André Roeltgen, président de l’OGBL, Véronique Eischen, membre du bureau exécutif de l’OGBL, Jean-Claude Reding, conseiller de l’OGBL, Vincent Jacquet, membre du comité de coordination du LCGB et par Henrike Wolter, chargée de mission du Secrétariat européen commun de l’OGBL et du LCGB Asbl.

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.