Les supermarchés Leclerc Luxembourg (ex-Match) signent leur première convention collective

L’OGBL, syndicat majoritaire, le LCGB ainsi que la direction des supermarchés Leclerc Luxembourg (anciennement Match et Courtheoux) sont heureux d’annoncer la signature de la convention collective de travail. Cet accord, signé le 27 mai, prend effet au 1er juin 2024 pour une durée de trois ans.

Les partenaires sociaux se réjouissent de ce premier accord depuis le rachat par Leclerc, répondant en grande partie aux attentes des quelque 520 salariés concernés. Les principales améliorations de cet accord sont les suivantes :

  • Mise à jour et adaptation des grilles salariales.
  • Modalité de la gratification de fin d’année redéfinie, ce qui souligne la confiance en l’avenir de l’entreprise.
  • Précision des modalités de pointage.
  • Limitation de la coupure non rémunérée à une heure au lieu d’une heure et demie.
  • Fermeture à 16h30 au lieu de 17h les veilles de Noël et du Nouvel An, permettant aux salariés de profiter davantage des fêtes de fin d’année.
  • Précision des modalités concernant le télétravail pour le personnel administratif.
  • Instauration d’un article sur le droit à la déconnexion.

Les résultats de ces négociations témoignent d’une belle collaboration entre les délégations, les syndicats et l’employeur E. Leclerc, soulignant ainsi l’importance et la nécessité d’un bon dialogue social au sein de l’entreprise.

Communiqué par l’OGBL, le LCGB et la direction d’E. Leclerc,
le 3 juin 2024

Signature de la première convention collective sectorielle

L’OGBL, en tant que syndicat majoritaire et porte-parole dans le secteur, le LCGB et la fédération patronale FEDIL Catering, ont signé le 11 avril 2024, après 20 ans de discussions et 3 ans de négociations, la première convention collective sectorielle pour les entreprises de la restauration collective.

La convention collective sectorielle prévoit, entre autres :

  • Des augmentations salariales linéaires de 0,8%/mois à partir du 1er janvier 2025 et de 0,7%/mois à partir du 1er janvier 2026 pour tous les salariés touchant un salaire mensuel brut entre le salaire social minimum pour salariés non qualifiés et le salaire social minimum pour salariés qualifiés.
  • Une adaptation des salaires se situant entre le salaire social minimum pour salariés non qualifiés et le salaire social minimum pour salariés qualifiés lors d’un ajustement du salaire social minimum pour salariés non qualifiés décidée par le gouvernement luxembourgeois.
  • 1 jour de congé supplémentaire pour les salariés bénéficiant d’une ancienneté de services continus de 10 ans.
  • La possibilité d’une période de référence annuelle en matière de temps de travail pour les salariés occupés dans des structures impactées par les vacances scolaires du Luxembourg.
  • La gratuité des repas dès l’entrée en service.
  • Majoration du travail du dimanche à 70%.
  • Majoration des jours fériés à 100%.
  • Des règles claires en cas de transfert de contrats de travail des salariés.

Les parties signataires saluent l’accord trouvé qui améliore les conditions de travail de l’ensemble des plus de 3 000 salariés actuellement employés dans le secteur et qui aidera ainsi à renforcer l’attractivité du secteur de la restauration collective au Luxembourg.

Les partenaires sociaux ont convenu de demander la déclaration d’obligation générale de la convention collective sectorielle au ministre du Travail à partir de la date de son entrée en vigueur fixée d’un commun accord au 1er mai 2024. La convention collective sectorielle a été conclue pour une durée de 3 ans et sera alors applicable jusqu’au 30 avril 2027.

Communiqué le 12 avril 2024

Cactus : signature du nouveau texte coordonné de la convention collective de travail

L’OGBL, en tant que syndicat majoritaire et porte-parole du côté salarial, le LCGB et la direction de Cactus ont signé le 9 février 2024 le nouveau texte coordonné de la convention collective de travail qui couvre les quelque 3 200 salariés de l’entreprise. Le texte coordonné intègre, sur base de l’accord qui avait pu être trouvé le 15 juin 2023 entre les parties signataires, toute une série de nouveaux avantages pour les salariés de Cactus.

Pour rappel, l’accord signé le 15 juin 2023 prévoit, entre autres, des augmentations salariales significatives, dont l’une a déjà été versée avec effet rétroactif au 1er janvier 2023 et une autre qui sera versée en janvier 2025.

De plus, l’accord prévoyait une prime unique pouvant aller jusqu’à 900 euros en fonction de l’ancienneté, qui a déjà été versée au courant du mois de janvier 2024. Une demi-journée de congé supplémentaire a également été accordée à tous les salariés ayant plus de 5 ans d’ancienneté, tout comme divers autres avantages.

Dans le cadre du travail sur le nouveau texte coordonné, une nouvelle procédure contre le harcèlement sexuel et moral a également été élaborée.

Avec l’accord trouvé en juin 2023 et le texte coordonné, l’OGBL a pleinement rempli le mandat que lui avait donné le personnel de Cactus.

L’OGBL tient à saluer un dialogue social de qualité dans l’entreprise et souligne l’engagement sans faille de ses délégués.

Communiqué par le syndicat Commerce de l’OGBL,
le 9 février 2024

L’OGBL surveille de près le rachat des enseignes Match, Smatch, Courtheoux et Cora par Leclerc

L’OGBL, syndicat unique dans l’entreprise Match, Smatch et Courtheoux et syndicat majoritaire chez Cora, demeure vigilant à la suite de la signature officielle du rachat, le 15 novembre dernier, des enseignes Cora, Match, Smatch et Courtheoux. La reprise par Leclerc intervient au cœur des négociations en vue du renouvellement de la convention collective de travail du personnel de Match et Courtheoux, entamées le mois dernier.

Depuis l’annonce du rachat par Leclerc, les interrogations se multiplient quant à la transition. Les repreneurs ont assuré aujourd’hui, lors d’une réunion extraordinaire avec les délégations concernées et l’OGBL, que la transition se ferait en douceur et de façon progressive. Ils ont notamment garanti la conservation de 100% du personnel et même évoqué un possible renforcement des effectifs.

Il s’agit d’une première bonne nouvelle ! Cependant, les implications sont nombreuses, notamment avec deux conventions collectives en jeu : celle en cours de négociation pour le personnel de Match et Courtheoux et celle couvrant les salariés de Cora.

La question de la représentativité syndicale, avec actuellement cinq délégations représentant les salariés dans les différentes enseignes, reste également un enjeu important. Sur ces deux points, la direction se veut très rassurante et affirme qu’aucun changement n’est envisagé. Mais l’OGBL, tout en reconnaissant les engagements pris par le nouveau repreneur sur le court et moyen terme, maintient et maintiendra une surveillance étroite, en exigeant un strict respect des promesses faites par Leclerc pour éviter toute détérioration des conditions de travail, des salaires et avantages du personnel ainsi que de la représentativité syndicale dans les futurs magasins Leclerc.

Pour l’OGBL, le salarié reste la priorité absolue. 

Communiqué par le syndicat Commerce de l’OGBL,
le 17 novembre 2023

Une nouvelle convention collective de travail pour les salariés de La Boutique du Coiffeur

L’OGBL est heureux d’annoncer la signature de la première convention collective de travail (CCT) pour les salariés de La Boutique du Coiffeur, une entreprise spécialisée dans la vente de produits de coiffure, qui compte environ 40 salariés.

Cette nouvelle CCT s’applique à partir du 1er octobre 2023 et porte sur une durée de 3 ans. Elle représente une avancée supplémentaire dans la protection ainsi que l’amélioration des droits et des avantages des salariés du secteur.

Voici les principaux points qui ont été retenus dans cette CCT:

  • augmentation de la majoration pour le travail du dimanche, portant celle-ci à 90%, soit 20% de plus que le minimum légal
  • un jour de congé supplémentaire au bout de 10 ans d’ancienneté — cette disposition récompense la loyauté et l’engagement des salariés envers l’entreprise
  • précision des modalités concernant la prise en charge des frais de déplacement exceptionnels et de parking — en cas de déplacements extraordinaires, l’employeur remboursera les frais de déplacement à hauteur de 0,30 euro/km, en plus de prendre en charge les frais de parking
  • la CCT inclut la liste de certaines primes appliquées ainsi que leurs modalités afin de garantir une certaine transparence en ce qui concerne les récompenses financières pour les salariés
  • introduction d’un barème salariale — l’écart entre le salaire social minimum qualifié et le salaire des responsables des magasins sera augmenté pour maintenir un écart de 200 euros entre les différents niveaux de salaires

 

Communiqué par le syndicat Commerce de l’OGBL,
le 20 octobre 2023

L’OGBL remporte les élections sociales chez Hilti Luxembourg

Des élections sociales ont eu lieu le 26 septembre 2023 chez Hilti Luxembourg, une entreprise comptant 17 salariés, spécialisée dans la vente d’outillages professionnels pour les entreprises. Ces élections marquent un moment significatif pour l’entreprise, puisqu’il s’agissait des toutes premières élections sociales qui s’y tenaient.

L’OGBL a remporté ce scrutin, se positionnant ainsi en tant que force majeure pour les salariés de Hilti Luxembourg. Cette victoire reflète l’engagement de l’OGBL en faveur des droits des salariés et de la démocratie au sein de l’entreprise.

Ces élections sociales donnent aux salariés une voix directe dans les affaires de l’entreprise et démontrent leur désir de travailler ensemble pour garantir de meilleures conditions de travail et être représentés efficacement au sein de l’entreprise.

Communiqué par le syndicat Commerce de l’OGBL,
le 19 octobre 2023