23 janvier 2019

Entrevue entre le ministre Meisch et l’OGBL: Le secteur de l’enfance passé au crible

entrevue_Meisch_syndicat_Sante_2019

Le ministre de l’Education, de l’Enfance et de la Jeunesse, Claude Meisch, a invité récemment le syndicat Santé, Services sociaux et éducatifs de l’OGBL à un échange de vues. Le ministre a notamment exprimé sa volonté de renforcer le dialogue social en présentant le programme du nouveau gouvernement dans le domaine de l’enfance et de la jeunesse, tout en proposant de faire une analyse des réformes qui ont marqué le secteur au cours des 5 dernières années.

Si de nouveaux accents dans le domaine de l’éducation non-formelle et de l’aide à l’enfance ne manquent pas dans l’accord de coalition, une certaine continuité de la politique de ces dernières années y ressort clairement.

Les représentants de l’OGBL ont profité de l’occasion pour évoquer l’impact des décisions prises lors de la dernière période législative sur le travail quotidien des professionnels du secteur social, notamment dans les maisons-relais. L’OGBL a notamment souligné que les réformes ne doivent en aucun cas avoir des conséquences négatives sur les conditions de travail des salariés. Si les décisions politiques produisent une augmentation des tâches et responsabilités de ceux qui travaillent, les dotations en personnel doivent alors également augmenter.

L’OGBL est également revenu sur la question des crèches et a regretté dans ce contexte l’absence de convention collective de travail pour les salariés des crèches privées. Cette situation crée un énorme écart entre les salaires des professionnels du terrain, exerçant pourtant la même profession dans un même secteur.

Parmi les principales revendications présentées par l’OGBL figure l’intégration des crèches privées dans le champ d’application de la CCT SAS, garantissant ainsi les mêmes conditions de travail et de salaire à tous les professionnels du secteur.

Le syndicat Santé, Services sociaux et éducatifs de l’OGBL a ensuite demandé au ministre une future entrevue pour discuter d’une éventuelle réforme de la formation des professions de santé. Les représentants de l’OGBL ont souligné qu’un tel exercice ne pourra se faire que dans la cohérence, en tenant compte de toutes les formations en matière de professions de santé.

D’autres dossiers ont également encore été abordés, comme la création de centres familiaux, le projet d’intégration de «parents de quartier», le classement salarial des aides-éducateurs dans la CCT SAS ou encore la création d’un diplôme DAP dans le domaine de l’aide à l’enfance.

Communiqué par le syndicat Santé, Services sociaux et éducatifs de l’OGBL
le 23 janvier 2019

Les commentaires sont fermés.