CLEARSTREAM

CLEARSTREAM Luxembourg

Echec des négociations du plan de maintien dans l’emploi

Les négociations en cours depuis le 16 septembre entre le management de CLEARSTREAM Luxembourg, les délégués du personnel et les syndicats ALEBA, OGB-L/SBA et LCGB/SESF se sont soldées par un échec lors de la réunion du vendredi 1er octobre.

CLEARSTREAM Luxembourg veut supprimer 91 postes d’ici fin 2012. Ces 91 postes représentent des réductions de coûts et sont liés à la délocalisation d’activités vers Prague et Singapour.

L’OGB-L/SBA ainsi que les autres syndicats sont scandalisés par l’attitude du management de CLEARSTREAM qui refuse de poursuivre les négociations suite aux revendications concernant des garanties sur le maintien effectif de l’emploi à Luxembourg et l’assurance que le plan de maintien dans l’emploi soit applicable à l’ensemble du personnel du Groupe à Luxembourg.

La Direction ne pouvant dicter ses conditions sur ces points essentiels c’est-à-dire ne donner aucune garantie du maintien de l’emploi sur une période à définir et souhaitant cibler le personnel bénéficiaire du plan, a refusé de poursuivre toutes discussions. Le management est incapable aujourd’hui de donner une vision transparente des objectifs du Groupe Deutsche Börse pour Clearstream Luxembourg. Par contre, il apparaît de plus en plus clairement que la volonté du Groupe Deutsche Börse est la délocalisation progressive des activités luxembourgeoises vers Prague et l’Etranger, les postes à transférer représentant le savoir-faire des salariés luxembourgeois.

L’OGB-L/SBA et les autres syndicats continueront à assister leurs représentants auprès de CLEARSTREAM Luxembourg afin de protéger au mieux les intérêts du personnel et de garantir le maintien du niveau d’emploi au Luxembourg

Les commentaires sont fermés.