30 novembre 2022

Pour une finance au service de la société 

317080571_5751364824952804_6672111433933907298_n

Le progrès technologique fulgurant a un impact profond sur la numérisation du monde – une évolution qui a encore été accélérée par la pandémie Covid-19. Une grande partie du monde s’est jusqu’à présent déplacée vers Internet.

Le monde de la finance et les opérations bancaires en particulier ont suivi cette tendance et se déroulent de plus en plus dans l’espace numérique.

De plus en plus d’agences bancaires sont fermées ou centralisées et les transactions dans les agences deviennent même payantes, de sorte que le service à la clientèle se déplace de plus en plus vers Internet. Dans ce sens, l’année dernière (2021), plus de 70% de la population luxembourgeoise utilisait Internet pour effectuer des opérations bancaires en ligne. Cela n’entraîne pas seulement une réduction du personnel dans le secteur bancaire luxembourgeois, mais a également des répercussions sur les clients des banques.

Toute transition nécessite un accompagnement.

C’est surtout la génération plus âgée du pays qui souffre de la numérisation des opérations bancaires et des fermetures et centralisations des agences bancaires qui en découlent. Les clients des banques qui ne sont pas nés à l’ère du numérique, les « digital immigrants », ont notamment du mal à utiliser les services bancaires en ligne. De plus, les fermetures d’agences ne facilitent pas forcément l’accès aux opérations bancaires.

En outre, les services bancaires en ligne comportent toujours des risques pour chaque utilisateur. Il n’est pas rare que les clients soient victimes d’attaques d’hameçonnage et soient ainsi dépouillés de leur argent.

Une chose est sûre : le processus de numérisation des opérations bancaires ne peut pas être arrêté. C’est pourquoi l’inclusion numérique de tous les citoyens doit également avoir lieu et les services financiers en ligne doivent être sûrs et abordables pour toutes les parties de la société. La phase de transition ne peut être réussie que si les clients sont accompagnés de la meilleure manière possible.

L’inclusion numérique avant tout.

En outre, les agences bancaires ne doivent pas disparaître totalement de notre société et de notre environnement. Le service à la clientèle doit rester une mission principale des banques. Dans le même temps, un bon service à la clientèle contribue également au succès d’une banque.

Le secteur financier et les banques en particulier doivent être au service des personnes et non l’inverse.

Communiqué par l’OGBL Secteur Financier le 30 novembre 2022.

Les commentaires sont fermés.