Le mot du président Jean-Claude Reding

Bienvenue sur le site de votre ONG OGBL SOLIDARITE SYNDICALE !

JCR

Jean-Claude Reding
Président de l’ONG

Le terme « globalisation » est malheureusement devenu synonyme de libéralisation à outrance, exploitation des plus faibles et des plus démunis, délocalisation d’emplois vers des pays à faible niveau en termes de revenus et de couverture sociale, voire de conditions de travail inhumaines, ignobles, où le travail d’enfants ne fait pas exception et où la semaine de 40 heures ou la notion même de retraite sont encore du domaine du rêve et de l’utopie.

Au nom de la maximisation du profit à tout prix, d’une croyance aveugle dans la croissance économique qui trop souvent ne se soucie pas de la qualité ni de la durabilité de ses actions, cette « globalisation » détruit les bases mêmes de nos communautés, de nos ressources et de notre paix sociale, de la paix tout court.

En tant que salariés et syndicats, nous nous devons de ne plus rester dans le rôle de « victimes » de cette évolution.

Il est temps de revendiquer – pour nous tous – une autre globalisation, une globalisation à visage humain.

Tâche certes pas facile, une tâche de longue haleine aussi. Elle nous demande de nous engager dans notre pays, sur notre lieu de travail, ici à Luxembourg, dans la Grande région, dans l’Union européenne, pour défendre nos droits et améliorer nos conditions de travail.

Mais elle nous appelle aussi à regarder au-delà de nos frontières nationales et de penser l’avenir en termes d’interdépendance et de développememt commun sur un plan plus large.

Avec l’ONG OGBL Solidarité syndicale A.s.b.l. qui a pour objet de proposer des projets de développement économique, social, technique et culturel en faveur des pays en voie de développement, nous pouvons tous apporter une contribution – modeste certes, mais aucunement négligeable – pour avancer vers un monde plus équitable.

Pour cela il ne faut pas grand chose, chacun peut y apporter sa contribution. « A good head and a good heart are always a formidable combination. » disait Nelson Mandela : Il ne faut que la tête sur les épaules, et le cœur au bon endroit.

>> Extrait du discours de principe de Jean-Claude REDING* au Congrès OGBL 2004

Les commentaires sont fermés.