26 avril 2017

Bourses d’études pour l’année académique 2016-2017 : L’OGBL demande au ministre Hansen de mettre en suspens les dossiers incomplets des étudiants résidents en Belgique

cedies cmykLes étudiants résidents en Belgique, dont au moins l’un des parents a un lien étroit avec la sécurité sociale luxembourgeoise, ont le droit de demander l’octroi d’une bourse d’études au Luxembourg.

Pour être acceptée auprès du Centre de Documentation et d’Information de l’Enseignement Supérieur (CEDIES), cette demande doit être accompagnée d’une attestation émise par l’administration de la fédération Wallonie Bruxelles, mentionnant le montant de l’allocation d’études octroyée en Belgique.

La date butoir pour la remise de cette attestation a été fixée au 30 avril 2017 pour les demandes de bourses d’études concernant l’année académique 2016-2017.

A quatre jours de l’échéance, bon nombre d’étudiants concernés n’ont pas encore reçu cette attestation, alors que les demandes ont été introduites en Belgique avant le 31 octobre 2016.

L’OGBL vient d’écrire au ministre délégué à l’Enseignement Supérieur et à la Recherche, Marc Hansen, afin de lui demander qu’il donne instruction au CEDIES de prolonger le délai, pour la remise de ladite attestation, jusqu’au 31 juillet 2017.

En effet, les étudiants résidents en Belgique ne peuvent en aucun cas être les perdants d’un système qui illustre, une nouvelle fois, les obstacles dressés de manière récurrente par les différentes législations nationales sur le parcours administratif des travailleurs mobiles en Europe.

En attendant, l’OGBL espère que l’administration communautaire de Wallonie Bruxelles en charge des allocations d’études aura, d’ici fin juillet, résorbé son retard de traitement des dossiers de demande d’allocation d’études, actuellement estimé à quatre mois.

Communiqué par l’OGBL
le 26 avril 2017

Les commentaires sont fermés.