11 März 2019

Solidarité du SEW/OGBL avec les élèves dans leur lutte en faveur du climat

Le 15 mars 2019, les élèves luxembourgeois, conscients, et des conséquences désastreuses du changement climatique pour les générations futures, et du manque d’action des gouvernements passés et présents, participeront au «Global strike for future», organisé dans une multitude de pays à travers le monde entier.

En cette période cruciale pour notre planète, le syndicat Education et Sciences (SEW) de l’OGBL ne peut que soutenir les élèves dans leur action.

Greta Thunberg, la jeune lycéenne suédoise, militante pour le climat, a bien raison quand elle appelle à la grève des élèves et étudiants en disant que «rien ne sert d’étudier si la planète agonise». La jeunesse d’aujourd’hui est confrontée à une situation climatique à la dérive. Le climat s’emballe, la biodiversité disparaît, la pollution rend malade et aucun diplôme ni aucune formation ne protégeront les jeunes contre cela.

Le SEW appelle tous les enseignants, aussi bien de l’école fondamentale que de l’enseignement secondaire, à soutenir les élèves dans leur lutte pour un avenir meilleur et à ne pas les empêcher de participer à la grève du 15 mars prochain, ni à d’autres actions éventuelles dans les semaines et mois à venir.

Solidaire de l’appel de nos collègues français du mouvement «Les enseignants pour la planète», le SEW demande à ce que «nos établissements soient des écoles mortes en ce 15 mars, à l’image de ce qu’ils seront si l’espoir disparaît des perspectives d’avenir de nos élèves».

Communiqué par le syndicat Education et Sciences (SEW) de l’OGBL
le 11 mars 2019

Die Pressemitteilung druckenRecommend to a friend

Die Kommentarfunktion ist geschlossen.