27 November 2020

Fondation et ateliers Kräizbierg : Les salariés respirent enfin !

IMG_5178

Le syndicat Santé, Services sociaux et éducatifs ainsi que le département des Travailleurs handicapés de l’OGBL, tout comme les deux délégations du personnel du Kräizbierg (fondation et ateliers), saluent la démission des deux membres de la direction de l’institution, Jeannot Berg et Tom Wagner, qui a été annoncée le 26 novembre.

Compte tenu de la gravité des faits endurés par le personnel du Kräizbierg au cours des deux dernières années — harcèlements, menaces et pression économique constants exercés par la direction — le personnel handicapé ainsi que les soignants peuvent désormais enfin respirer. Ils peuvent également enfin commencer à envisager l’avenir avec optimisme et à s’atteler en vue de replacer la dimension socio-éducative et l’humanité au premier plan de leurs activités.

Par ailleurs, il ne faudrait pas sous-estimer non plus l’énorme pression endurée par le personnel au cours des derniers mois, qui s’est accentuée entre le mois de juillet, moment où les faits ont été présentés au conseil d’administration, et le 26 novembre, date de l’annonce de la double démission. Une perte de temps inutile au cours duquel de nombreux salariés expérimentés et de qualité ont également quitté le Kräizbierg, précisément en raison des faits qui ont été reprochés à la direction.

L’OGBL est en revanche plus que surpris par les dires contradictoires du conseil d’administration, selon lesquels l’audit entrepris ces dernières semaines au sein de l’institution aurait certes proposé la démission des deux membres de la direction, mais sans pour autant confirmer toutes les accusations d’intimidation portées par le personnel à leur encontre. Dans ce contexte et dans un souci de transparence, l’OGBL propose par conséquent que l’intégralité de l’expertise soit désormais rendue publique.

L’OGBL tient enfin à souligner l’attitude exemplaire des salariés du Kräizbierg qui, par la cohésion et la solidarité dont ils ont fait preuve, ont pu envoyer un signal important de refus de toutes formes d’intimidation. Il s’agit désormais de se concentrer ensemble sur l’avenir du Kräizbierg et de redonner sa mission sociale à l’institution, dans le dialogue social.

Dans ce contexte, l’OGBL rappelle également sa revendication centrale consistant à ce qu’un représentant des salariés, un représentant des salariés handicapés et un représentant des parents occupent à l’avenir chacun un siège au conseil d’administration.

Communiqué par le syndicat Santé, Services sociaux et éducatifs et le département des Travailleurs handicapés de l’OGBL
le 27 novembre 2020

Die Pressemitteilung druckenRecommend to a friend

Die Kommentarfunktion ist geschlossen.