27 Oktober 2017

En écho à la visite au Luxembourg du Secrétaire d’Etat des Communautés portugaises

Les gouvernements changent, mais les problèmes et les méthodes demeurent

portugal_vignetteUne fois de plus, c’est par voie de presse que l’OGBL a appris que le Secrétaire d’Etat des Communautés portugaises, José Luis Carneiro, effectue actuellement une visite au Luxembourg.

L’OGBL ne peut que déplorer l’absence de volonté ou d’intérêt manifesté par José Luis Carneiro pour qu’une rencontre ait lieu lors de cette visite, et pour que le dialogue entamé sur des questions très importantes pour la communauté portugaise résidente ou ayant résidé au Luxembourg puisse ainsi se poursuivre.

Ces questions ont principalement trait à :

  • la formation professionnelle des demandeurs d’emploi portugais
  • l’assurance dépendance, et plus particulièrement, son application concernant les pensionnés de la CNAP (Luxembourg) qui résident au Portugal
  • la double imposition à laquelle sont soumis par l’administration fiscale portugaise les personnes qui retournent s’installer au Portugal alors qu’elles paient déjà des impôts au Luxembourg
  • l’enseignement de la langue portugaise au Luxembourg

A la demande de l’OGBL, deux rencontres ont déjà eu lieu, en février 2016 et en mars 2017, avec le Secrétaire d’Etat des Communautés portugaises, José Luis Carneiro. A chaque rencontre, toutes ces questions ont été évoquées. Le Secrétaire d’Etat a également, à chaque fois, manifesté son intérêt quant à ces questions, tout comme sa volonté de poursuivre le dialogue en la matière avec l’OGBL.

L’OGBL constate aujourd’hui, une fois de plus, que le Secrétaire d’Etat portugais semble avoir oublié sa promesse.

Cet oubli de la part du Secrétaire d’Etat des Communautés portugaises est relativement comparable aux oublis de son prédécesseur, dans les années 1990, à propos de la reconnaissance de l’état d’invalidité dont l’OGBL a récemment célébré le 20e anniversaire.

L’OGBL proteste contre cette façon d’agir. Le dialogue social n’est pas un concept ou une expression visant à remplir des discours de circonstance ou à alimenter des réceptions. Le dialogue social n’est pas non plus un comportement qui peut s’incarner unilatéralement.

Le dialogue social se pratique avec les partenaires sociaux, de façon permanente et dans l’intérêt des bénéficiaires qui sont ici de nombreuses familles portugaises concernées.

L’OGBL souhaite ce dialogue social et espère, qu’à l’avenir, le Secrétaire d’Etat ainsi que les autres responsables politiques n’oublient pas cet élément essentiel du fonctionnement démocratique de nos sociétés.

L’OGBL fait son travail, le Secrétaire d’Etat portugais doit faire le sien dans le respect du dialogue social. Ce dialogue est une des conditions fondamentales d’un projet européen qui se veut au service des citoyens.

La démocratie, ce n’est pas gagner des élections et puis, exercer le pouvoir contre tous. La démocratie, c’est gagner des élections et puis, exercer le pouvoir avec tous

Communiqué par l’OGBL
le 27 octobre 2017

Die Pressemitteilung druckenRecommend to a friend

Die Kommentarfunktion ist geschlossen.