22 Mai 2019

Le SEW/OGBL se montre solidaire des étudiants dans leur lutte en faveur du climat et demande aux enseignants de ne pas sanctionner les participants

marche_climat_mars_2019

Après la manifestation du 15 mars dernier, les étudiants luxembourgeois, conscients, et des conséquences désastreuses du changement climatique pour les générations futures, et du manque d’action des gouvernements passés et présents, organiseront le 24 mai 2019 une action de désobéissance civile et demandent aux élèves et étudiants de participer à cette action en faveur du climat malgré le risque de se voir attribuer une sanction sous forme d’absence non excusée.

En cette période cruciale pour notre planète, le syndicat Education et Sciences (SEW) de l’OGBL ne peut que soutenir les élèves à prendre leur courage à deux mains, à accepter le risque de sanction et à manifester leur mécontentement en participant massivement à cette action.

Un tel acte de désobéissance civile ne doit pas faire peur aux jeunes. Tout au contraire. Par cette action, ils prouvent leur volonté à œuvrer pour l’intérêt général, à éveiller la conscience des autres citoyens, à susciter un débat, et ce, au prix de risques personnels.

Conscient de l’importance et de l’urgence à agir activement au sauvetage de notre planète, le SEW/OGBL appelle tous les enseignants à soutenir les élèves dans leur lutte pour un avenir meilleur et à ne pas empêcher celles et ceux qui, poussés par des motivations nobles et sincères, entravent certaines de nos règles habituellement sanctionnables.

Laissons nos élèves et étudiants librement participer à la manifestation du 24 mai prochain. Plutôt que des sanctions, ils méritent notre respect.

Communiqué par le syndicat Education et Sciences (SEW) de l’OGBL
le 22 mai 2019

Die Pressemitteilung druckenRecommend to a friend

Die Kommentarfunktion ist geschlossen.