23 septembre 2016

Tripartite sidérurgie

Il faut un concept global de pérennisation

siderurgieLe gouvernement, la direction d’ArcelorMittal et les syndicats OGBL et LCGB se sont réunis ce 22 septembre 2016.

L’objectif de cette réunion: définir entre l’ensemble des partenaires la poursuite de l’accord portant sur le plan d’avenir de la Sidérurgie Luxembourgeoise Lux20??.

A l’issue de cette réunion, la direction d’ArcelorMittal continue à remettre en question l’accord tripartite traditionnel en affirmant que la Sidérurgie Luxembourgeoise n’est plus en état de crise et que donc un retour au droit commun serait normal et souhaitable ! (Chômage partiel, Plans sociaux,..)

Les syndicats ont réitéré leur demande en revendiquant l’établissement d’un concept global de pérennisation de toute la Sidérurgie Luxembourgeoise et de son périmètre avec des garanties et des engagements futurs au-delà du 31 décembre 2016 (fin du Lux2016).

Les syndicats ont rappelé la situation instable qui persiste au niveau de différents sites de la Sidérurgie Luxembourgeoise et de son périmètre et restent convaincus qu’il est absolument nécessaire de poursuivre un accord intégrant la situation conjoncturelle instable actuelle et de définir les outils sociaux appropriés.

En outre, les syndicats ont mis l’accent sur l’établissement d’un plan d’investissements pour tous les sites luxembourgeois, ainsi que pour le périmètre de la sidérurgie.

Les syndicats rappellent avec insistance la qualité du modèle social luxembourgeois qui a permis de traverser les plus fortes crises de la sidérurgie tout en préservant la paix sociale.

En guise de conclusion, les syndicats et la direction d’ArcelorMittal se rencontreront en entrevues bilatérales afin de s’efforcer de trouver un accord pour une prochaine réunion tripartite prévue pour la deuxième quinzaine d’octobre.

Communiqué par le Syndicat Sidérurgie et Mines de l’OGBL
le 22 septembre 2016

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.