18 janvier 2017

Renouvellement de la CCT des salariés des Communes du Sud

Améliorations aussi bien qualitatives que financières pour les salariés des Communes du Sud


Personnel concerné: 2 000 salariés      –      représentation du personnel: OGBL 87%
 

Le 16 janvier 2017 les syndicats, conduits par l’OGBL, ont signé avec 18 administrations communales un accord en vue du renouvellement de la CCT pour les salariés des Communes du Sud.

Co-signataires sont les communes de Bettembourg, Differdange, Dippach, Dudelange, Esch-sur-Alzette, Garnich, Hobscheid, Bascharage, Kayl, Koerich, Mondercange, Pétange, Reckange-sur-Mess, Roeser, Rumelange, Sanem, Schifflange, Steinfort.

La commune d’Esch-sur-Alzette est traditionnellement responsable pour mener les négociations.

La CCT entre en vigueur rétroactivement à partir du 1er janvier 2017. Elle est valable jusqu’au 31 décembre 2018. Elle concerne environ 2 000 salariés communaux.

Voici les améliorations déjà négociées:

  • l’augmentation du point indiciaire de 2,2%. Celle-ci a déjà été accomplie le 1er janvier 2015!;
  • le versement d’une prime annuelle unique de 0,9%;
  • une augmentation du nombre des heures disponibles pour visites médicales à 20 heures par an;
  • l’introduction d’un congé social de 8 heures par mois;
  • des adaptations ponctuelles de la CCT au droit du travail en vigueur;
  • une amélioration des dispositions concernant le «reclassement professionnel interne»;
  • un renforcement et une amélioration du dialogue social dans les Communes du Sud;
  • dispositions concernant le harcèlement moral et sexuel au travail;
  • dispositions concernant les demandes de congés sans solde;
  • un supplément mensuel de 8 points indiciaires en cas de remplacement d’une plus haute tâche;
  • un supplément mensuel de 8 points indiciaires pour le portier remplaçant;
  • un supplément mensuel de 8 points indiciaires pour le chef de service;
  • une simplification des dispositions lors de l’avancement vers le statut d’aide-ouvrier;
  • un rallongement de la carrière du contremaître issu d’une carrière C;
  • la mise en place d’une augmentation salariale mensuelle pour la tâche de «tuteur» ou d’«instructeur»;
  • une version française de la CCT.

Les contractants ont mis sur pieds un groupe de travail paritaire en vue d’un remaniement de toutes les carrières, qui devrait arriver au bout des négociations au plus tard pour le 30 juin 2017 et dont les principaux buts sont:

  • l’application de diverses parties du nouvel accord salarial dans les services publics, comme p.ex. le versement d’une prime unique annuelle d‘1% ainsi que l’augmentation du complément repas;
  • la protection de la cohérence salariale entre les différentes catégories professionnelles au sein des communes par introduction d’une procédure d’entrée déterminée. Cette nouvelle procédure d’entrée s’inspire de la réforme salariale statutaire du service public;
  • la modification de la structure des rémunérations des salariés communaux par l’introduction de carrières linéaires. Celles-ci créent les conditions pour plus d’équité salariale, pour l’introduction d’un méchanisme de formation continue et de reconnaissance de l’expérience professionnelle et d’une évolution améliorée des salaires.

Communiqué par le syndicat Services publics de l’OGBL
le 18 janvier 2017

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.