7 mars 2023

Réforme des retraites en France

L’OGBL toujours solidaire

IMG_5813 copie

Après plusieurs journées de mobilisation contre la réforme des retraites voulue par le gouvernement français, les syndicats français appellent à une journée de grève et de blocages le 7 mars. Dans plusieurs secteurs et entreprises, des grèves reconductibles à durée indéterminée ont d’ores et déjà été annoncées.

Comme lors des précédentes journées de mobilisation, l’OGBL se montre à nouveau solidaire des salariés français et de leurs syndicats qui se battent contre une réforme injuste, qui vise à reculer l’âge de départ à la retraite et qui est rejetée par une grande majorité de la population française.

Ainsi, une journée d’action a débuté ce matin avec le déploiement d’une banderole sur l’autoroute A3 près de Dudelange, sur laquelle on pouvait lire «Tous ensemble pour nos retraites».

IMG_1961Au courant de la matinée, une délégation de l’OGBL se rendra également sur un piquet de grève en Moselle pour y apporter son soutien.

Enfin, d’importantes délégations de l’OGBL participeront aux manifestations convoquées par l’intersyndicale à Longwy et à Metz.

Lors des précédentes journées de mobilisation, des délégations de l’OGBL pouvant comporter jusqu’à 150 personnes avaient déjà participé aux manifestations, notamment à Metz. Les sections de frontaliers français de l’OGBL participent par ailleurs activement aux discussions au sein des intersyndicales locales.

Beaucoup de frontaliers français sont directement ou indirectement concernés par le projet de réforme. Ainsi, nombre d’entre eux ont des carrières mixtes et/ou des conjoints travaillant en France.

L’OGBL appelle à nouveau le gouvernement français à retirer sans délai ce projet de réforme et annonce qu’il participera à toutes les actions qui auront lieu à la suite de cette première journée de grève et de blocages.

Communiqué par l’OGBL,
le 7 mars 2023

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.