24 juin 2014

Pour ou contre un référendum sur le droit de vote des étrangers: l’OGBL n’a pas encore de position officielle

La presse s’est faite ce matin l’écho d’une discussion portant sur l’ouverture du droit de vote aux résidents étrangers qui s’est déroulée le samedi, 21 juin 2014, à Remich (CEFOS) lors de la 6e Conférence nationale de l’Immigration organisée par le département des Immigrés de l’OGBL. Afin de dissiper tout malentendu, l’OGBL tient à préciser certains points.

Tout d’abord, l’OGBL rappelle qu’il est une organisation démocratique et souligne que samedi, il s’agissait du seul département des Immigrés de l’OGBL, et non de l’OGBL en tant que confédération syndicale, qui discutait de la question du droit de vote.

Par ailleurs, l’OGBL attire l’attention que lors de la discussion qui s’est tenue le samedi, 21 juin 2014, à Remich, le département des Immigrés de l’OGBL s’est formellement exprimé en faveur d’un «large débat public sur le droit de vote des non-luxembourgeois aux élections législatives: Droit d’élire, droit d’être éligible, conditions de son exercice, quels délais…. etc.» (Programme d’action du Département des Immigrés 2014-2019).

Le département des Immigrés de l’OGBL a simplement tenu à mettre en garde face au danger potentiel que pourrait représenter l’organisation d’un référendum sur cette question (risque d’une instrumentalisation populiste par des courants hostiles à l’ouverture du droit de vote aux étrangers).

Le département des Immigrés ne s’est pas exprimé contre l’organisation d’un référendum portant sur l’ouverture du droit de vote aux résidents étrangers mais a lancé un avertissement face au risque de voir notre société se diviser dans le cadre d’une telle démarche.

Ce débat se poursuivra au sein des instances nationales de l’OGBL.

Communiqué par l’OGBL
le 24 juin 2014

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.